C’est dans un hôtel de la place, que ce samedi 4 août, que les membres du gouvernement, à l’initiative du ministère du Budget et sous la présidence du Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana, étaient réunis dans le cadre des discussions portant sur « le processus d’élaboration et d’adoption du budget de l’Etat ».

Pour le contexte de l’évènement, le Premier ministre, dans son discours d’ouverture des travaux de l’atelier, a estimé que « le présent atelier s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation des dispositions de la nouvelle législation financière de notre pays, notamment la loi organique relative aux lois de finances et ses principaux textes d’application, à savoir le règlement général sur la gestion budgétaire et la comptabilité publique et le décret portant cadre de gouvernance des finances publiques ».

Les objectifs de l’atelier visent principalement à « présenter les principales étapes du processus de préparation du budget de l’Etat ainsi que les principaux acteurs ; rappeler le rôle des principaux acteurs aussi bien au niveau politique que technique; discuter des contraintes et exigences liées à la préparation et à l’adoption du budget au regard de la loi organique ; partager les expériences des participants en matière de conduite des politiques et stratégies de développement dans un contexte marqué par la rareté de ressources ; réfléchir sur les problèmes de méthodologie de conception, de mise en œuvre et de suivi évaluation des politiques publiques, ainsi que les instruments pour leur opérationnalisation », dira-t-il par ailleurs.

Kassory Fofana a aussi rappelé les principaux résultats attendus au terme des travaux : « Le processus de préparation budgétaire est mieux appréhendé par les ordonnateurs du budget de l’Etat ; les contraintes et les exigences liées à la préparation et à l’adoption du budget sont discutées ; des propositions sont formulées par les participants pour contribuer à la réussite de la préparation du projet de loi de finances 2019. Compte tenu des enjeux de cet atelier et des défis qui se présentent au Gouvernement, je demande à chacun d’entre vous de mettre à profit cet atelier pour vous approprier pleinement les règles et principes fondamentaux qui encadreront les conférences budgétaires ».

Il a enfin souhaité que cet atelier soit une plateforme d’échanges responsables, francs et constructifs, dans un esprit d’équipe et de cohésion gouvernementale.

A son tour, le ministre en charge du Budget, Ismaël Dioubaté, a clarifié que « ce processus est assis sur trois principes majeurs, en l’occurrence, l’exhaustivité, la transparence et la participation. Ainsi le périmètre du budget doit comprendre l’ensemble de l’administration publique de l’Etat. L’élaboration doit associer plusieurs acteurs en toute transparence et participation ». Avant d’ajouter à l’intention de ses collègues que leur  implication est « nécessaire sur la collecte des recettes administratives qui incombent à vos ministères, afin de les drainer efficacement au profit du trésor public. Je voudrais vous exhorter, mesdames et messieurs les membres du gouvernement, qu’ensemble nous devons améliorer le processus budgétaire, pour le confort lié aux meilleurs standards internationaux, en tenant compte des lettres de missions que nous a assigné M. le Premier ministre ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here