L’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) s’est tenue, ce samedi, à son siège à Commandayah, dans la commune de Dixinn, sous la présidence d’El hadj Cellou Dalein Diallo. La distribution des cartes d’électeurs et les coupures du courant électrique ont dominé les débats.

Au cours de cette assemblée, le chef de file de l’opposition guinéenne a accusé le pouvoir en place de dissimuler des cartes d’électeurs supposés être des militants de l’UFDG. Pour contrer cela, Cellou Dalein exhorte ses militants à la vigilance et à la mobilisation, pour que tous les militants rentrent en possession de leurs cartes pour pouvoir voter le jour du scrutin.

« Je voudrais vous exhorter à vous mobiliser dans cette phase cruciale du processus électoral, qui est distribution des cartes. La fraude commence par-là. Vous savez, l’UFDG fait l’objet d’attaques pendant cette phase. Ce que le pouvoir a l’habitude de faire, c’est de soustraire les cartes des gens supposés être de l’UFDG, parce qu’ils sont Diallo, Bah, Barry ou Sow, pour que ceux-ci ne puissent pas disposer de leurs cartes pour voter. Ça réduit le score de notre parti. C’est pourquoi, je vais demander à tout le monde de se mobiliser et rester vigilants pour faire en sorte que les citoyens disposent de leurs cartes, afin de pour voter », a-t-déclaré.

Parlant des délestages du courant électrique que connait Conakry actuellement,  Cellou Dalein affirme que cela est dû à la mauvaise gouvernance.  « Nous avons aujourd’hui le mixage. Vous avez 570 mégawatts dont 200 mille thermique. Mais la production thermique, il a attribué ça à ses amis. Avant c’était K-Energie, aujourd’hui, c’est AON, ses Mauritaniens et Mory Diané. Il leur a donné la production. Mais ils ont fixé des prix entre 3.000 et 3.600 le kilowatt-heure. Il faut enrichir le clan. Aucun Guinéen ne peut acheter à ce prix, même les sociétés », explique-t-il.

Il a par ailleurs expliqué que actuellement, « 60% de l’énergie doit être produite par les fournisseurs privés, parce qu’au niveau des barrages, l’eau a fortement baissé, lié à la saison. Mais pour qu’ils produisent, il faut qu’ils soient payés pour payer aussi les fournisseurs de carburant. Mais EDG n’a pas les moyens, comment on fait ? On ne cherche pas la cause. La cause c’est les marchés ».

Et de prévenir : « Attendez-vous d’ici le mois de juin à ce qu’il y ait beaucoup de coupures d’électricité. Parce qu’il n’y a pas des moyens pour payer. Mais on paye pourquoi ? On paye pour enrichir les membres du clan ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here