Au cours de l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG de ce samedi, Cellou Dalein a déclaré que le séjour du ministre de la communication en France a été un échec.

« Une forte délégation gouvernementale s’est rendue à Paris. J’ai eu le privilège de le dénoncer au moment où cette délégation débarquait à Paris. Le ministre de la Communication et certains cadres ont été mandatés par Alpha Condé pour aller en France auprès de la presse et des autorités françaises pour faire accréditer cette idée, que c’est des militants de l’opposition qui sont en train de s’entretuer », déclare Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG.

Pour le principal opposant au régime d’Alpha Condé, cette mission a été un échec, parce que: « les autorités et la presse française étaient d’abord prévenues et personne ne peux croire à une telle thèse. Notre presse guinéenne était là, lors des manifestations, c’est pourquoi le ministre de la Communication n’a pas eu le courage de s’adresser à cette presse, parce qu’elle est témoin, elle sait dans quelles conditions nos marches ont été organisées, elle sait d’où vient les coups de feu. »

« Il y a 94 personnes tuées, jamais on a eu une enquête, personne n’a été interrogé. Moi je suis toujours dans les manifestations, on ne m’a jamais invité pour témoigner », accuse Cellou Dalein avant de renchérir que « c’est cette culpabilité de l’Etat qu’ils veulent effacer. Mais ça ne marchera pas parce qu’ils ont commandité des crimes et aujourd’hui, ils veulent l’attribuer à l’UFDG. Comment peut-on envisager une telle thèse et essayer de la défendre en envoyant quelqu’un avec 60 000 € (Plus de 668 millions GNF, NDLR), semble-t-il, pour corrompre des journalistes français pour qu’ils acceptent cette idée et en envoyant quelqu’un pour chercher à rencontrer le président Macron pour faire admettre cette thèse-là, c’est que c’est la panique dans le camp de ce parti ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire