Dans son intervention, ce samedi, au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti politique, El Hadj Fodé Bangoura, leader du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP), s’est penché sur les préparatifs de la célébration de la date du 2 octobre prochain, qui représente l’an 60 de l’indépendance de la République de Guinée.

L’ancien ministre secrétaire général à la présidence estime que ce 60ème anniversaire de la Guinée doit être célébré de la plus belle des manières.

À l’entame de ses propos, Fodé Bangoura a d’abord souligné : « ça fait très longtemps qu’on ne célèbre pas le 2 octobre à date, je pense que cette fois-ci on devrait préparer. »

Avant de rappeler : « nous quand ça se fêtait (sous le régime Conté) comme il se doit, il y a une commission nationale d’organisation qui était toujours présidée par le ministre de l’administration du territoire. Les chefs des quartiers, les gouverneurs, les préfets, les sous-préfets, les maires, les présidents des CRD sur l’ensemble du territoire national relèvent du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation qui était épaulé par le ministre secrétaire général à la présidence, parce que le président de la République devait être informé. »

Selon le président du PUP, « cette fête nationale doit interpeller tout le monde, 60 ans franchement c’est un âge mûr et quand on doit le fêter, qu’on le fête dans les meilleures conditions. Et que surtout ça soit une fête qui puisse regrouper les Guinéens et unir les Guinéens, parce qu’on a eu notre indépendance dans l’unité, on n’a pas pris des armes. Donc quand on doit fêter les 60 ans, il faut faire en sorte que les Guinéens soient unis, c’est pourquoi ce n’est pas une affaire de parti politique, de société civile ou de syndicat. C’est l’affaire de tout le monde, tous les Guinéens tant de l’intérieur que de l’extérieur ».

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire