Ensemble, ce mercredi 12 septembre, les ministres des Finances, Mamady Camara, de l’Energie, Cheick Taliby Sylla, et celui des Travaux publics, Moustapha Naité, ont fait le point sur les contrats signés lors de la dernière visite du président de la République en Chine, soit un prêt de 1.175.468.700 USD pour la construction du barrage de Souapiti et d’autres fonds portant notamment sur la réhabilitation des voiries de Conakry et de la nationale n°1 (Coyah-Mamou-Dabola).

Pour sa part, le ministre de l’Economie et des Finances a tenu a signalé que « la signature des accords de prêts liés à ces projets a été assez ardue, mais M. le président de la République a joué un rôle déterminant dans les négociations. Comme vous savez, Souapiti est l’engagement financier le plus important de la Guinée depuis l’indépendance, parce que le projet porte sur plus d’un milliard de dollars ».

Sur les modalités de ce prêt, Mamady Camara dira que « concernant le barrage de Souapiti, c’est un prêt qui porte sur 20 ans, avec un délai de grâce de 7 ans. Le taux d’intérêt est de 2% l’an ».

 « Je crois que les deux projets nous prendront maximum 36 mois… »

Quant à lui, Moustapha Naité, ministre des travaux publics, il dira en ce qui concerne les travaux de réhabilitation des voiries que « la durée est de 36 mois. Par rapport à la voirie de Conakry ce qui va être fait, en réalité, c’est 66 km de voirie urbaine, l’agrandissement aussi en 2X2 de Bellevue au pont 8 Novembre et deux échangeurs, au km36 et à Kagbélen, pour fluidifier la circulation dans Conakry. On a déjà identifié certains axes, il reste d’autres axes à identifier, parce que nous sommes en train de faire relever les dégradations en ce moment ».

Poursuivant sur les  annonces : « Il y a un autre projet avec des partenaires marocains pour la voirie de Kaloum (…) Coyah-Mamou-Dabola, c’est 370 km environ. Ce qui est intéressant, Conakry est le port naturel de Bamako. Donc, l’idée, l’accent a été mis sur la route nationale n°1, pour que du port de Conakry, nous puissions rejoindre Kourémali le plus rapidement possible… En réalisant cette route nationale n°1, économiquement les retombés seront énormes pour la Guinée. La route, elle sera élargie de 10 mètres et ensuite l’élimination de beaucoup de virages et les ouvrages de franchissement seront réalisés. Je crois que les deux projets nous prendront maximum 36 mois, mais nous ferons en sorte que les travaux se fassent jour et nuits ».

Apportant une légère précision, le ministre des finances a ajouté que « le financement de la route nationale Coyah-Mamou-Dabola et la voirie urbaine de Conakry  est de 598 millions de dollars.»

 « Avec la construction de cette ligne, nos énergie pourront  se      retrouver dans les années 2063 vers l’Europe… »

A son tour le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, a narré que « techniquement pour nous, c’est 450 mégawatts d’énergie. Jusqu’à date, près de 700 millions de dollars ont été investis par la société avec laquelle la Guinée est en partenariat pour construire ce gigantesque barrage. Et il n’y aura plus d’autres barrages plus grands que Souapiti en république de Guinée. L’investissement le plus important de 1 milliard 175 millions de dollars, ce n’est pas une petite affaire… »

Ensuite, « le remboursement du prêt ne sera pas fait par l’Etat guinéen ; le remboursement se sera fait par la société qui a été créée à cet effet appelée la Société de gestion de l’énergie de Souapiti. Il y a eu une alliance qui a été signée par le Pr Alpha Condé, entre la Guinée et la Chine, pour pouvoir effectivement les lignes d’interconnexion pour électrifier toute l’Afrique. Avec la construction de cette ligne, nos énergies pourront se retrouver dans les années 2063 vers l’Europe, vers le Sahel, un peu partout, pour permettre l’interchangeabilité de l’énergie entre les pays ».

A noter que ce financement permet de réaliser le barrage hydroélectrique de Souapiti, qui est en phase de construction par la société China International Water and Electric Corporation (CWE). Barrage qui produira, à terme, 1 899 GWh par an, pour une puissance installée de 450 MW.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire