C’est à Conakry, ce vendredi 14 septembre, en présence du ministre de l’Economie et des finances, Mamady Camara, que s’est déroulée la cérémonie de signature d’une convention bilatérale de financement entre l’Italie et la Guinée pour l’amélioration du système sanitaire national dans les 4 régions de la Guinée.

Après cette signature faite par le ministre de la Santé, Dr Lamah Edouard Niakoye et l’Ambassadeur d’Italie en Guinée, Livio Spadavecchia, apparemment heureux de voir son département bénéficier d’un tel prêt, le ministre a fait savoir que : « Ce prêt est presqu’un cadeau, puisque c’est sans intérêt et le remboursement va s’étendre sur 30 ans. C’est pour faire certains de nos hôpitaux, les équiper et assurer également la formation. Avec ce prêt, nous allons améliorer la situation de la santé de la population en droite ligne avec la politique du président de la République, Alpha Condé parce qu’il tient beaucoup à la santé de la population et nous savons qu’un peuple qui n’est pas en bonne santé ne peut pas se développer. Le développement économique, social c’est avec la santé. »

Les retombées de ce financement pour la Guinée vont être : la reconstruction de 14 hôpitaux et centres de santé; la fourniture des matériels et mobiliers hospitaliers pour le service de diagnostic, équipement d’imagerie (appareils radiologiques, appareils pour l’échographie et électrocardiographes), 16 ambulances et 37 motos; la formation et mise à niveau de 90 médecins, 100 infirmières, 100 sages-femmes, techniciens de hauts niveaux pour l’entretien des équipements, cadres du ministère de la Santé pour la gestion sanitaire.

A son tour l’ambassadeur italien en Guinée, Livio Spadavecchia a expliqué qu’: « On vient de signer la convention pour le financement d’un programme de coopération italienne en Guinée avec un prêt de 20 millions d’euros. On va démarrer dans les prochaines semaines avec les appels d’offres en ce qui concerne la construction des hôpitaux, la livraison d’équipements, la formation du personnel. C’est un programme stratégique et on a toute la volonté d’accompagner le pays, de gérer ensemble ces fonds dans un secteur clé pour la population mais aussi sur le plan économique du pays, permettre l’emploi. »

Plus loin, il a estimé qu’: « il y aura un comité de pilotage au ministère de la santé pour que les fonds soient livrés directement à la Guinée sans intermédiaire. Donc, il y aura un comité de pilotage au ministère de la santé pour l’équation du projet. Nous allons avec des techniciens, des médecins accompagner en toute amitié l’équation efficace avec un objectif de résultat  de ce programme mais tout ça va être géré entièrement par les autorités guinéennes. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire