La cour constitutionnelle guinéenne traverse actuellement une crise interne entre le président de l’institution et les huit autres conseillers. Dans cette, l’opposition dite républicaine à sa tête, Cellou dalein Diallo, apporte son soutien à Kélèfa Sall, le président. Ce soutien a été exprimé, ce mercredi 12 septembre, à la sortie d’une plénière qui s’est tenue au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée.

Pour Cellou Dalein Diallo, qui était le porte-parole du jour, après échange d’informations entre les leaders de l’opposition sur le sujet de la cour constitutionnelle, « Nous sommes d’accord qu’il s’agit d’un harcèlement qui vise une personne qui est Monsieur Kélèfa Sall dont la position contre un troisième mandat est affirmée et assumée. Il faut qu’on fasse sauter ce verrou là avant de faire sauter le verrou qui est dans la constitution. Il n’y a aucun autre objectif que ça. Depuis qu’il a dit, il ne faut pas que Monsieur Alpha Condé écoute les sirènes révisionnistes et que c’est son deuxième et dernier mandat, on cherche à lui créer des problèmes ».

C’est pourquoi l’opposition dite républicaine, « a décidé de lui (Kélèfa Sall, ndlr) exprimer sa solidarité et de le soutenir. On s’est engagé à utiliser tous les moyens légaux pour défendre cet homme intègre qui veut défendre la constitution de la République parce que nous ne voulons pas de troisième mandat. Les dispositions relatives à la durée et au nombre de mandats ne sont pas modifiables. L’opposition se battra par tous les moyens pour que ces dispositions soient respectées », ajoute Cellou Dalein Diallo.

Par ailleurs, l’opposition dite républicaine a déploré le retard pris par le ministère de l’Administration du territoire pour l’installation des conseillers communaux élus. « Nous avions déjà pris contact avec lui, il nous a rassuré que tout sera mis en œuvre pour que ces conseils communaux soient installés après l’arrivée du dernier convoi de la Mecque, parce que des conseillers seraient en pèlerinage. Nous allons suggérer au ministre de l’Administration du territoire de rédiger et de diffuser une circulaire précisant les modalités pratiques de la mise en place de ses conseillers communaux pour qu’il y ait la transparence afin que ces élections des exécutifs ne souffrent d’aucune contestation, rappeler toutes les dispositions légales et pratiques qui vont être prises pour conférer à cette opération toute la transparence requise », conclut Cellou Dalein Diallo

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire