Selon un décret publié mercredi 6 juin, Rachid N’Diaye, journaliste, est nommé ministre d’Etat, Conseiller spécial ; Albert Damantang Camara, expert Juriste et gouvernance est nommé ministre Conseiller ; Assiatou Baldé, économiste, est nommée ministre Conseillère ; Abdourahme Diallo, médecin, est nommé ministre Conseiller.

Selon le même décret, des lettres de missions spécifiques leur seront adressées pour fixer le cadre et les objectifs de leurs missions.

Alpha Condé récupère ainsi dans son cabinet des ministres éjectés du gouvernement Youla qui, aux yeux de l’opinion, faisaient du bon boulot. C’est notamment Damantang et Abdourahmane. Le premier a sans nul doute été victime de son intransigeance face au groupe de l’anarchosyndicaliste, Aboubacar Soumah ; le deuxième lui semble avoir payé de son amitié trop poussée avec Ibrahima Kalil Kaba, ministre directeur de cabinet de la Présidence, la bête noire de ceux qui en voulaient au gouvernement Youla.

Il faut par ailleurs rappeler qu’il y a dorénavant deux conseillers spéciaux à la Présidence : Tibou et Rachid. Cependant, le premier, ministre de l’Industrie et des PME, est aussi membre du gouvernement. Ce qui n’est pas le cas du deuxième.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire