Le premier vice-président de la fédération guinéenne de Football, Amadou Diaby a rencontré le week-end dernier à Conakry, quelques journalistes de la presse privée. Les échanges entre Amadou Diaby et ces médias ont porté sur le dernier match amical de la Guinée contre la Mauritanie et le cas très brûlant des binationaux. Lisez plutôt l’interview qui s’est déroulée en présence d’un de nos reporters.

Que faut-il retenir de la rencontre amicale Mauritanie vs Guinée, dans le cadre de la journée FIFA ? Un échec ?

D’abord ce n’est pas un échec. Nous venons d’engager un nouvel entraîneur, qui ne connaît pas les joueurs. Qui devait donc prendre connaissance avec ces derniers. Le but était de respecter la journée FIFA, afin de permettre au nouveau coach de connaître les joueurs.

Nous nous sommes satisfaits. C’est vrai que le résultat n’était pas bon. Mais le fait que l’entraîneur ait eu l’occasion de connaître les joueurs et que tout le monde ait eu le temps de jouer, l’entraîneur saura désormais qui convoquer ou pas…

Les joueurs ont-ils été choisis par l’entraîneur lui-même ?

Vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui, grâce à la technologie, l’entraîneur a la possibilité de savoir qui joue et qui ne joue pas. Donc contre la Mauritanie, l’entraîneur était obligé de convoquer tout le monde. Il est le seul maître, le seul responsable qui a convoqué les joueurs. Nous sommes en train de construire une équipe, il faut de la patience.

Certains joueurs (Naby Kéïta, Momo Yattara) ont dit avoir contracté des blessures à la veille de cette rencontre. Des blessures « diplomatiques » ?

Un joueur comme Naby Kéïta, qui aime son pays, qui est motivé pour l’équipe. Je ne vois pas pourquoi il va faire la diplomatie. Non pas du tout. C’est un garçon qui est en contact avec l’entraîneur et avec les responsables de la Fédération… Il avait une petite blessure. On ne va pas polémiquer là-dessus. Je sais que Naby aime l’équipe nationale. Il est guinéen. Il viendra.

Où en êtes-vous à la FGF avec le cas des binationaux [Amadou Diawara (Juventus), Cissé (Fulham), Abdoulaye Touré (Nantes)…] ?

Moi je n’ai pas envie de polémiquer au tour de ça. Pour une simple raison, on dit qu’un serpent qui ne se cache pas ne deviendra jamais un grand serpent. Il faut positiver et faire en sortes que tous les Guinéens d’origine qui peuvent venir en sélection le fassent. C’est notre rôle. Nous sommes en train de nous battre pour cela, nous sommes en train de discuter avec les joueurs, pour le moment ça reste discret pour nous. Les jours à venir on saura qui a accepté où pas. Le moment opportun vous aurez toutes les réponses. Pour l’instant je ne peux rien vous dire.

Un décryptage d’Alpha Mady pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here