Comme prévue, la 2e édition du Forum de l’Etudiant Guinéen (FEG) a démarré au palais du peuple, jeudi 10 mai 2018. Organisé par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et placé sous le thème de « l’innovation », la cérémonie d’ouverture du FEG 2018, qui se tiendra du 10 au 12 Mai 2018, a été présidée par le Chef de l’Etat Alpha Condé, accompagné du Premier Ministre,

Dans son intervention, Amadou Diallo à au nom des étudiants de Guinée fait savoir ses attentes à l’issue de ce forum considéré comme la première plateforme nationale d’information et d’orientation. «Nos attentes pour cette deuxième édition sont nombreuses. Il s’agit de la création et la pérennisation d’une plateforme d’échanges entre nous et les acteurs de la vie socioprofessionnelle, la pérennisation de l’observatoire national des métiers, l’institutionnalisation d’un cadre d’accompagnement visant à édifier les étudiants sur les choix des offres de formation…», a t-il déclaré.

De son côté, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Abdoulaye Yéro Baldé, a précisé que le FEG est également un espace de rencontres-débats permettant d’approfondir des thématiques liées à l’orientation, la formation et l’emploi. Avant d’ajouter: «l’objectif du Forum de l’Etudiant Guinéen est de mettre en rapport les étudiants, les futurs bacheliers avec les institutions d’enseignement supérieur guinéennes et étrangères. De créer également un contact direct entre les entreprises, les étudiants, les élèves et diplômés guinéens. La qualité de la formation et de l’apprentissage reste notre premier défi à relever pour retrouver rapidement et dépasser même le niveau de qualité qui faisait jadis la réputation de notre système éducatif».
Pour sa part le Président Alpha Condé a mis un accent particulier la non qualification des enseignants guinéens, avant de souligner la nécessité d’organiser les Etats Généraux de l’enseignement en République de Guinée.

Selon lui, il est fondamental que nous qualifions mieux nos universités afin de pallier à l’insuffisance des ressources humaines. « Il faut doter les universités de moyens qui permettent aux étudiants d’avoir accès à la quatrième révolution, c’est-à-dire les nouvelles technologies. Nous sommes donc décidés à mettre à la disposition des étudiants, toutes les conditions pour que l’éducation en Guinée soit parmi les meilleurs dans le monde».
Durant 3 jours, des séries de conférences seront organisée à l’intention des élèves, étudiants et parents qui viennent de différents endroits pour entrer en contact avec les professionnels de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire