Lors de la cérémonie de restitution des résultats d’une mission du FMI, ce dimanche 15 avril, dans les locaux de la Banque centrale, Mme la ministre de l’Economie et des Finances, Malado Kaba répondant à une question des journalistes, a parlé de l’éventualité d’une augmentation du prix de l’électricité.

« Je crois qu’il faut qu’on regarde dans la sous-région, nous avons le prix le plus bas, cela ne nous permet pas non plus de faire vivre notre entreprise publique qui est l’Electricité de Guinée. Il y a un certain nombre de points aujourd’hui que nous avons repoussés pendant plusieurs décennies. Et aujourd’hui ce n’est plus possible, il faut vraiment, je dirais, affronter nos propres démons, de mettre les choses sur la table et parler clairement, donc on a besoin que la facturation augmente, que tous ceux qui reçoivent de l’électricité payent l’électricité. Je crois que c’est vraiment important. Donc il y a également des études en cours, qui doivent examiner dans quelle mesure, je dirais, il faudrait prévoir un ajustement aussi, ce sont tous ces éléments qui devront permettre d’améliorer la situation et de ne pas être mis en face d’un cas comme l’année dernière où nous avons dû recourir à des ressources budgétaires supplémentaires alors que cela n’était pas dans la loi de finance initiale 2017 », a expliqué la ministre.

Ensuite : « Je crois que vous avez soulevé là, des points critiques qui ont suscité d’ailleurs beaucoup de discussions avec nos amis du Fonds monétaire international, mais je crois que ce sont des points qui suscitent beaucoup de discussions en interne entre nous Guinéens. La question de l’électricité, cette subvention l’année dernière a été plus importante que prévue, donc il a fallu recourir aux ressources de l’Etat, pour financer cette subvention, elle est plus importante, pourquoi ? Je dirais que la première raison essentielle, c’est qu’aujourd’hui nous sommes dans une situation dans notre pays où, on fournit l’électricité, mais tout le monde ne paye pas cette électricité, on l’a dit, on le redit à nouveau. Mais avec la pause du compteur prépayé, la lutte contre la fraude s’intensifie, également les mesures liées à l’amélioration du réseau de distribution, pour réduire les pertes, sont des points importants, l’amélioration du recouvrement qui est lié à la lutte contre la fraude, tout cela devrait concourir à mieux maitriser ces dépenses. Mais aujourd’hui il est clair aussi, que nous vendons l’électricité à un prix inférieur à ce que cela nous coûte de la produire, mais cela n’est pas possible. C’est comme si vous demandez à un marchand de Madina, d’acheter de la marchandise à 1000 fg et de la revendre à 600 fg guinéens. Est-ce que c’est tenable ? Non ! »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here