Usine de Friguia

L’Administration Trump a pris, le 6 avril dernier, de nouvelles mesures visant à punir Moscou pour ses « interférences dans l’élection présidentielle américaine ». Ainsi, sept « oligarques » et douze entreprises qu’ils contrôlent font partie de la nouvelle liste et ne pourront plus faire affaire aux États-Unis ni avec des Américains. Leurs avoirs aux USA ont été gelés. Parmi eux, Oleg Deripaska, propriétaire du géant de l’aluminium Rusal.

Rusal est la société qui contrôle la CBK (Compagnie des bauxites de Kindia) ; l’usine d’alumine de Friguia et les bauxites de Dian-Dian (Boké). La sanction de l’administration de l’administration américaine a eu pour effet en Guinée, l’arrêt de la production de CBK ; et selon nos informations, l’usine de Friguia en pleine rénovation, et qui devait relancer sa production ce mois-ci va aussi prendre le coup : les activités à défaut d’être arrêtées, seront ralenties.

« Si les sanctions américaines ne sont pas levées, au plus vite, elles risquent de mettre en chômage de milliers de travailleurs en Guinée et provoquer des remous sociaux », commente un cadre du ministère des Mines guinéen.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire