Après avoir été suspendues pour cause de malaise d’un syndicaliste en pleine séance de travail, le jeudi dernier, les concertations tripartites entre le gouvernement, le syndicat et le patronat autour du prix du carburant se sont poursuivies dans les locaux du ministère de la Fonction publique, ce mardi 9 août 2018.

Au sortir de cette rencontre qui a duré plusieurs heures, le camarade El hadj Alpha Mamadou Diallo, membre de la commission de négociations, a confié que les discussions se sont axées sur la structure du prix du carburant. « Ce matin, on a voulu un peu aller en profondeur dans la concertation du prix du carburant. Donc pratiquement, on est revenu sur la structure du prix, nous avons trouvé qu’il y a des zones d’ombre que nous avons voulu justement mettre en lumière et aujourd’hui, nous avons la documentation… On va essayer de revoir tous les points qui sont inscrits dans cette structure, afin de déterminer ce qui est normal et ce qui n’est pas normal ». Mais pour le moment, la grève continue, selon le syndicaliste.

Parlant de l’état de santé de ses camarades syndicalistes, Alpha Mamadou Diallo a fait savoir que « parmi les malades, je crois qu’il y a trois qui ont pu reprendre le travail aujourd’hui avec nous, dont le président de la commission (Mamadou Mansaré, ndlr) qui a bien voulu, malgré son état, forcer et être là, afin de faciliter quand même le travail, parce que ça fait plusieurs mois que nous sommes sur cette chose ; nous voulons que ça avance… Les autres sont encore malade », a-t-il déclaré.

De son côté, l’inspecteur général du travail, Dr. Alia Camara, une fois de plus, n’a pas voulu s’adresser aux hommes de média.

A noter que le mot d’ordre de grève de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG reste maintenu, et la prochaine rencontre pour les négociations est prévue pour le jeudi prochain.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here