C’est dans les locaux de son département, que le ministre en charge des Hydrocarbures, Diakaria  Koulibaly, accompagné d’autres membres du gouvernement a fait ce mardi 3 juillet,  le point sur l’augmentation du prix du carburant à la pompe (le prix passe de 8 mille à 10 mille GNF).

Le ministre a fait savoir que la structure du prix n’est pas seulement le fait du gouvernement, il relève aussi de la législation.  Parlant du mot d’ordre de grève lancé par les syndicats, il pense qu’il ‘‘n’y a pas de bras de fer, parce que des négociations, il y en a lors d’une première journée. A mon avis cela va continuer, parce que cela a été instruit par le Président de la république ainsi que son premier ministre. Mais ce qui est pertinent, ce n’est pas forcément le prix du carburant, parce que quoi qu’il en soit, le prix du carburant est dynamique. Il ne dépend de personne. Malheureusement, c’est vrai qu’on aurait aimé fixé le prix du carburant, comme on fixe le prix de la tomate qui est produite dans nos jardins potagers. Mais il se trouve que ça vient d’ailleurs, donc c’est un coût international, il est exogène et pas endogène, donc on n’a pas le choix’’.

…..Ce n’est pas la peine de créer une psychose auprès de nos populations, il y aura compréhension

Il a par ailleurs précisé que ‘‘Ce sur quoi le gouvernement est engagé à discuter avec le syndicat et je pense qu’on parviendra à un accord, c’est au niveau des mesures d’accompagnement. C’est pour dire à nos concitoyens que naturellement il va y avoir compréhension, on connait bien ce pays. On est passé par beaucoup de réalités, le Guinéen a le sens du consensus, a le sens du compromis, on est toujours parvenu à résoudre nos problèmes en nous mettant autour de la table. Donc moi je n’ai pas de doute, je connais ce syndicat qui est très rationnel, très engagé pour le dialogue. Ce n’est pas la peine de créer une psychose auprès de nos populations, il y aura compréhension’’.

Enfin le ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail, Lansana Komara, a pour sa part annoncé, l’ouverture dès ce mercredi 4 juillet, des discussions avec les partenaires sociaux autour des mesures d’accompagnement.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here