Louceny Nabé, gouverneur de la BCRG

Alors que nous sommes au cinquième jour de l’année 2018, les locaux de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) ont accueilli, ce vendredi, la grande famille du système financier guinéen, dans le cadre de la cérémonie traditionnelle de présentation des vœux, exercice auquel le gouverneur Louceny Nabé s’est adonné.

Ladite cérémonie s’est déroulée par une succession de discours, notamment ceux des représentants de la direction des Ressources humaines, de la Délégation syndicale de la banque, de la Fédération syndicale autonome des banques et assurances de Guinée (FESABAG), de l’Association professionnelle des banques, de l’Association professionnelle des assureurs de Guinée, de l’Association professionnelle des courtiers d’assurances et de réassurances, de Association professionnelle des institutions de micro finance en Guinée, qui ont à tour de rôle, souhaité leurs meilleurs vœux au gouverneur, à ses proches et à collaborateurs, tout en faisant un bref aperçu sur leurs secteurs d’activités, en présentant les faits accomplis et ceux qu’il reste à faire.

Dans son discours, le gouverneur a, quant à lui, rassuré les responsables des différentes associations d’avoir pris en compte leurs inquiétudes et plaidoyers respectifs. Tout en faisant par ailleurs, un aperçu sur les résultats des politiques adoptées en 2017 par la Banque centrale.

Selon lui : « En terme de politique monétaire, il faut rappeler que l’année 2017 a été caractérisée par le maintien du taux directeur de la banque centrale à 12%, du fait de la nécessité de garder la présence nécessaire qui sied à une économie en convalescence, une économie qui s’apprête à prendre son envol. Le coefficient des réserves obligatoires bien qu’ayant connu une certaine baisse, demeure encore assez élevé, si on le compare à ce qui se constate dans les pays similaires. Nous espérons que les résultats acquis seront considérés les mois et années à venir, et que progressivement, nous pourrons nous approcher des standards qui pourraient favoriser un lien plus poussé entre les impératifs de sauvegarder ces fondamentaux et la nécessité d’aller un peu plus à fond du secteur privé. »

Le gouverneur de la BCRG poursuit plus loin : « En fin 2017, la masse monétaire s’est chiffrée à 22 mille 100 milliards de francs guinéens, soit une hausse de 14% par rapport à décembre 2016, progression qui résulte d’un accroissement simultané des avoirs extérieurs nets et des avoirs intérieurs nets, en dépit d’une certaine tendance à la hausse ; l’inflation reste toujours maintenue en dessous de 10% et dans les rapports sous régionaux, notre pays est encore considéré comme un pays à inflation modérée. En matière de change, nous avons poursuivi une politique axée sur la gestion rigoureuse des avoirs extérieurs et sur la consolidation du marché aux enchères bilatérales de devises avec en filigrane les mesures incitatives de rapatriement des recettes d’exportation que nous avons initiées et nous avons bénéficié de l’accompagnement du gouvernement tout entier à travers les ministères en charge des finances et du budget. Grâce à ces mesures, le coût du dollar américain s’est établi à 9.006 FG en fin décembre 2017, contre 9.225 FG à la période en 2016, soit une appréciation du franc guinéen de l’ordre de 2,4%. »

En conclusion, Loucény Nabé promet : « La banque centrale aura toujours une oreille attentive aux préoccupations exprimées par ses partenaires. Avec nous, vous avez une puissance tutélaire conviviale à la place d’une autorité brute et qui agit brutalement. Nous, nous disons tout simplement qu’il faut être à l’écoute de son partenaire. Je voudrais une fois de plus vous remercier de votre présence, de votre constante participation à tout ce qui concerne les évolutions positives du système financier guinéen. Nous sommes un seul et même système, le système financier, nous devons nous considérer comme habitant d’une même maison. A ces collaborateurs, bonne et heureuse année 2018, à vous-mêmes, vos familles, vos proches, à tous les vôtres, tous ceux qui vous sont chers. Je souhaite que l’année 2018 soit pour tout le peuple de Guinée, une année de paix, de progrès et de prospérité. Que Dieu le tout puissant nous donne la force et la santé nécessaires dans la mise en œuvre de notre mission, qu’Il renforce la santé et la clairvoyance du président  de la République, le Pr Alpha Condé et qu’Il l’aide à relever le défis majeurs du développement économique et social de notre pays. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

 

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here