Une jeune fille a été victime d’arnaque de la part de son prétendu fiancé, qui a disparu dans la nature et emporté une moto de marque TVS, 8 complets et une somme d’argent, rapporte un correspondant de Guinee7.com dans la région.

Il y a un mois, Mademoiselle MTB a noué une relation sur Facebook avec son bourreau, qui se fait appeler Mouctar Chérif Haidara, et qui prétend être un militaire en service au camp Alpha Yaya de Conakry. Au fil du temps, les deux amoureux se sont promis un mariage et le jeune Haidara s’est mis en rapport avec la famille de MTB.

Lisez le témoignage de la victime :

« Ce jeune, j’ai fait sa connaissance sur Facebook, il y a un mois ; dans nos causeries, il m’a demandé en mariage et je lui ai dit que je ne pouvais pas lui donner mon accord de principe tout de suite, puisque je ne l’ai jamais vu ; et du coup, je lui ai demandé d’aller rencontrer ma grande sœur qui se trouve à Conakry, chose qu’il a faite. Après, ma grande sœur lui a demandé d’être en rapport avec mes parents ; c’est ainsi qu’il a décidé de venir ici à Labé. Il m’a demandé de lui réserver une chambre dans un hôtel de la place, et il est arrivé ce dimanche 10 décembre 2017, aux environs de 03 heures du matin. Le Lundi matin, il m’a demandé de lui a apporter des effets de toilette à l’hôtel ; à mon arrivée, il m’a présenté quelques cadeaux et après, il s’est rendu dans ma famille et s’est longuement entretenu avec mon père à qui il a confié être un neveu du cheick de Sagalé qui a été assassiné récemment, et dit être un camarade de promotion de l’imam de Labé,  Elhadj Badrou Bah, et finalement, il a promis à mon père que sa famille allait envoyer les colas, ce jeudi 14 décembre 2017. Il s’est retourné à sa chambre d’hôtel et m’a appelée au téléphone pour me dire de l’aider à avoir quelques complets qu’il doit remettre à sa maman pour compléter la valise de mariage. Je lui ai dit que je ne pouvais pas. Il a insisté et a promis que dès son retour à Conakry, qu’il allait régler. Finalement, il a échangé avec l’une de mes tantes qui a accepté sa proposition, et nous sommes allées au marché pour prendre à crédit cinq complets ‘’Woodin’’ et trois autres complets ‘’Bazin Bamako’’, dont le coût total est deux millions huit cent mille francs guinéens. Je lui ai déposé ça à l’hôtel, il a négocié avec le conducteur du taxi-moto avec lequel je suis venue, pour que celui-ci lui amène des colas à Koula Maoudhè, chez le cheick, pour des bénédictions et qu’au retour de ce dernier, il allait prendre la moto de celui-ci pour que lui et moi partions saluer sa famille. Quelques heures après le départ du taxi-moto, il m’a demandé de rentrer chez moi pour me changer et m’apprêter. Entre temps, il a pris mon téléphone, sous prétexte que je recevais trop d’appels. Je suis rentrée me changer et je suis restée plusieurs heures sans ses nouvelles ; c’est ainsi que le taxi-maitre m’a appelée sur le numéro de ma sœur pour me dire qu’il est revenu de Koula et qu’il a remis sa moto à Chérif Haidara qui disait aller me chercher. Depuis lors, il a coupé tout contact ; nous sommes venus à l’hôtel, il avait laissé la clef de la chambre avec le taxi-maitre, nous avons ouvert, mais rien n’y était et il n’a laissé aucune trace ».

La famille de MTD avait déjà commencé à préparer ce mariage, car beaucoup de vivres avaient déjà été achetés.

En tout cas, MTD et sa famille se retrouvent face à un montant de près de quinze millions à rembourser et ne savent pas aujourd’hui à quel saint se vouer ; ils se trouvent entre ruine et désolation. En attendant, une plainte a été formulée et sera déposée dans les heures à venir à la brigade de recherche de la gendarmerie de Labé.

Mohamed Samoura Labé pour Guinee7.com    

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here