C’est une rocambolesque affaire d’abus sexuel sur mineure suivie d’avortement qui circule dans la cité de Labé. Le présumé auteur est un cadre de l’inspection régionale de l’Education qui, depuis quelques jours, reste introuvable et en famille et au service rapporte le correspondant de guinee7.com.

C’est dans le quartier Mairie au cœur de la commune urbaine que l’acte se serait produit.

Selon l’oncle paternel de la victime M. Ahmadou M. Sow, en service à l’IRE de Labé depuis des mois abusait de la jeune fille qui vivait sous son toit comme fille de ménage. Pendant de bons moments, il entretenait des relations sexuelles avec la fille dont l’âge varie entre 13 et 14 ans jusqu’à ce que grossesse s’en est suivie.

Inquiet de la situation, le sieur Sow aurait opté pour l’avortement de la jeune fille. C’est ainsi qu’il l’a envoyée chez un médecin qui a son cabinet à domicile. Depuis l’avortement pratiqué chez ce médecin dont l’identité n’a pas été révélée, la jeune fille a saigné pendant longtemps. Prise de peur, elle décida de briser le silence en informant sa famille qui se trouve au village et la femme du sieur Sow.

Selon Lanciné Sangaré, secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de la préfecture de Labé, la brigade de recherche de la gendarmerie de Labé s’est autosaisie du dossier et a interrogé la jeune fille avant que la famille de la victime même n’opte pour son retour au village.

Mais selon lui, la gendarmerie n’arrive toujours pas à mettre main sur le présumé auteur. Poursuivant, Lanciné Sangaré affirme que l’inspection régionale de l’Education a été saisie mais depuis, le cadre est absent à son lieu de service et a décidé de couper tout contact.

La directrice préfectorale des Affaires Sociales, de la Promotion féminine et de l’Enfance, compte porter plainte.

Mohamed Samoura, Labé pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire