Le lancement officiel des activités de la deuxième édition du Festival des Arts de Guinée a eu lieu, ce samedi 23 décembre 2017, au stade préfectoral de Dabola. Du 23 décembre 2017 au 2 janvier 2018, cette ville va vibrer au rythme de la culture guinéenne. Des expositions de produits agricoles, d’artisanat et les prestations de plusieurs vedettes de la musique guinéenne seront au rendez-vous. Il y aura aussi des visites touristiques.

La cérémonie d’ouverture a connu la présence des autorités de la préfecture, avec à la tête le préfet, Sy Savané, et de la maire. Durant 10 jours, Dabola sera le centre de la culture guinéenne. Les artistes comme Kerfala Kanté, Lama Sidibé ou encore Djély Kaba Bintou sont programmés.

Au deuxième jour du festival des Arts de Guinée, les séances de formation ont été ouvertes par Mamadou Alpha Diallo, journaliste bloggeur, sur les thèmes : « Le contrôle citoyen de l’action publique » et « Les outils numériques au service public ». Durant cette formation, le formateur a expliqué comment les citoyens peuvent suivre l’action du gouvernement. Selon lui, pour faire un contrôle de l’action publique, il faut s’organiser, agir et s’informer.

Pour le représentant du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, Mamadou Bailo Sow, directeur général adjoint de l’Office national de promotion de l’artisanat, le festival fait « la promotion du tourisme, en visitant les sites touristiques. Mais aussi la promotion de l’artisanat, à travers des expositions. Le ministère a payé tous les stands ; les artisans peuvent venir exposer leur marchandise ».

Quant au PDG de Tinkisso Record, l’organisation de cette 2ème édition du festival est la suite logique de la première édition. Pour lui, au-delà de l’évènementiel, la formation des jeunes et la promotion des sites touristiques seront au centre des préoccupations de sa structure. Il a, par ailleurs, invité les jeunes à plus de responsabilité, d’amour et de persévérance pour la bonne marche de la nation.

La journée de ce dimanche a été terminée par la visite touristique du barrage de Tinkisso, à 10 km de Dabola-centre.  Rendez-vous a été pris pour la suite du festival, le samedi soir, au stade préfectoral.

Bhoye Barry, Dabola envoyé spécial pour guinee7.com   

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here