Depuis l’annonce de l’absorption du parti Guinee Pour Tous (GPT) de Kassory Fofana par le RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir), les commentaires fusent de partout. Certains pour de l’ironie ou tout simplement du sabotage. Mais en réalité, la question qui mérite d’être posée est la suivante : est-ce une première dans le paysage politique guinéen ?

Kassory aurait sacrifié son parti, le GPT, pour qu’il soit Premier Ministre d’Alpha Condé. Ce samedi au siège du parti présidentiel, le parti du ministre d’Etat à la présidence chargé du partenariat public-privé a été fondu au sein de l’Arc-en-ciel, en compagnie d’autres formations politiques : le PNR et l’UNR.

« Conscient de tous les efforts déployés par la Président Alpha Condé, pour faire de la Guinée, un pays émergent dans le concert des pays de la sous-région, nous avons décidé mes collègues et moi ici présents d’accompagner ses actions, comme c’est un homme pressé, il conduit la locomotive Guinée vers le progrès, nous joignons nos roues à cette locomotive pour accélérer le cours de l’histoire de la Guinée ». C’est en ces termes que le désormais ancien président du GPT s’est engagé avec sa nouvelle famille politique.

Dès après cet évènement marquant de la scène politique guinéenne, une pluie de commentaires a envahit la toile en Guinée. « Kassory a vendu le GPT (comme des cacahouètes) »/ « le GPT enterré par Kassory Fofana »/ « le GPT rejoint sa dernière demeure » etc. Pourtant, à moins qu’on ne juge par la tête de Kassory, il ne s’agit nullement d’une première.

L’actuel président du FND, Alhouseiny Makanéra Kaké a été à la tête du Rassemblement National des Indépendants (RNI), qu’il a fondu au sein du RPG. L’actuel représentant spécial pour l’Afrique centrale et chef du bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale, François Lounceny Fall, a lui aussi fondu le FUDEC (Front Uni pour la Démocratie et le Changement) dans le RPG en 2010. A noter au passage la disparition du parti P.L.U.S, du Dr Ousmane Kaba,  au profit de l’Arc-en-ciel. Les regrets du mariage ont poussé ce dernier à créer une formation politique.

En plus de ses ‘’grands noms’’, plusieurs ‘’petites formations’’ politiques ont emboité le pas. Les derniers en date, le PNR de Bah Ficher et l’UNR de Boubacar Barry Big Up.

Encore une fois, pourquoi tant de bruits pour un parti qui n’a jamais engrangé plus d’un pour cent de suffrage lors des différents scrutins ?

Alpha Mady pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here