Après une année de suspension, les activités du Comité Miss Guinée (COMIGUI) vont reprendre dorénavant sur toute l’étendue du territoire national, dans les règles de l’art. Cette nouvelle a été rendue publique, ce vendredi 16 février 2018, au cours d’une rencontre tenue dans les locaux du ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique.

Face à un parterre de journalistes, le conseiller juridique du ministère en charge de la Culture, Kerfala Makanéra, a fait la lecture du document officiel de la levée de sanctions affligées au COMIGUI depuis 14 février 2017, pour cause de désagréments constatés au cours de l’édition de cette même année. Une convention de partenariat a été également scellée entre ledit comité miss Guinée et le ministère, pour une durée de 2 ans renouvelable, pour l’organisation des prochaines éditions.

Désormais, c’est une équipe de dix personnes, composée des cadres du ministère et des professionnels en la matière, qui a la lourde tâche de piloter les activités du COMIGUI. « Quand on dit l’État s’est désengagé de certaines activités, mais il continue à jouer son rôle régalien ; le droit de regard et de contrôle. Parce que tant que c’est bon, on n’interpelle pas le ministère, mais dès qu’il y a des échauffourées ou pagailles dans la cité, c’est le ministère qui est accusé. C’est pourquoi, cette fois, on a restructuré le comité », a fait savoir Kerfala Makanéra.

Selon lui, le département de la Culture mettra la main à la poche pour assister le COMIGUI dans l’organisation de ses activités, et en retour, ce comité devra présenter au ministère un rapport de chaque activité réalisée. « En cas de mauvaise organisation, non-respect des candidates, immixtion dans la décision des jurys, non-communication du rapport final, un délai de trois mois sera donné au COMIGUI pour des explications. Dépasser ce délai, le comité sera purement et simplement dissous », a précisé le conseiller juridique du ministère de la Culture.

Dans cette convention de partenariat lue par Kerfala Makanéra, il a en outre été indiqué que ce nouveau comité dirigé par Joana Barry (présidente) et Malick Kébé (vice-président) est désormais la seule structure habilitée à accompagner et encadrer les miss guinéennes sur la scène internationale.

Par ailleurs, la présidente de la nouvelle équipe du COMIGUI, Joana Barry, s’est réjouie de l’épilogue de cette sanction, avant de déclarer : « Je souhaite la bienvenue à mon vice-président, Malick Kébé et toute l’équipe. J’espère que nous allons écrire une nouvelle page, par rapport à cet évènement culturel. En tout cas, moi, je ferai de mon mieux comme je l’ai toujours fait ».

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here