Depuis quelques jours, un camion transportant une importante quantité  d’intrants agricoles a été saisi au poste frontalier de Kandika entre la Guinée et la Guinée Bissau.

Il s’agit de 6 tonnes et demie d’engrais subventionnées par l’Etat guinéen en destination de la Guinée Bissau qui a été saisie. Depuis la saisie du camion transportant ces engrais, les langues se délient dans le Badiar.

Plusieurs sources concordantes rapportent que le préfet de Koundara  Hassane Sanoussy fait partie de ce réseau qui a dérobé ces intrants agricoles. Joint par nos confrères de la radio Espace Foutah, le préfet a laissé entendre que dans le camion ‘‘c’était l’engrais sénégalais qui était dedans ; ce n’est pas les engrais guinéens qui se trouvent un peu partout dans les localités. Ceux qui vous disent ça, il faut leur dire que c’est faux’’.

Plusieurs informations font état d’une convocation récente du préfet Hassane Sanoussy par le ministre de l’Administration du territoire à Conakry pour la même affaire même s’il nie n’avoir jamais été convoqué.

Si le préfet soutient que le camion saisi ne contenait que des engrais sénégalais, le directeur préfectoral de la douane de Koundara, Bandjou Keita, lui soutient le contraire : ‘‘Il y a deux variétés d’engrais dans le camion, une 1ère qualité sénégalaise et l’autre c’est bien l’engrais du gouvernement guinéen. Mais pour le moment nous n’avons pas mis main sur le propriétaire qui est en cavale.’’

En attendant de mettre main sur celui qui transportait ces engrais vers la Guinée Bissau, la fédération préfectorale des paysans de Koundara dit être à l’écoute de la douane afin de tirer au clair cette affaire qui n’est pas inédite dans cette préfecture.

Selon nos informations, l’engrais guinéen subventionné par l’Etat couterait moins cher sur les marchés de la sous région.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here