C’est dans les locaux de son siège sis au quartier Gbessia, que le RPG, parti au pouvoir a, ce jeudi 8 février, condamné avec la « dernière énergie », les violences post-électorales.

A travers cette déclaration lue par le secrétaire administratif du RPG, Lansana Komara, le parti au pouvoir dit avoir constaté « avec regrets et afflictions, des voies de faits exercées de façon inouïe, insensée et gratuite contre de paisibles citoyens, furent-ils, des adversaires politiques, par des militants de l’UFDG en plusieurs endroits du territoire national ».

Poursuivant, il déclare que « ces pratiques surannées qui ont toujours porté la marque de l’UFDG contre nos militants, ont atteint cette fois-ci un niveau de cruauté insupportable. Nous saisissons ces lignes, pour condamner avec la dernière énergie ces crimes crapuleux commis surtout à Kalinko ».

« Nous rappelons à l’UFDG qu’on ne peut pas prétendre diriger un pays en terrorisant ses propres populations », a-t-il Souligné.

« Il est impérieux et plus que nécessaire que ces violences cessent immédiatement. L’enracinement de la démocratie en Guinée passera obligatoirement  par le respect des droits de l’homme et l’amour du prochain. Pourquoi commettre tant de violences contre ses propres frères ? Ne sommes-nous pas liés de façon indissociable par une communauté de destin nationale ? Nous appelons les uns et les autres à la retenue et au sens de responsabilité de toutes les populations. Nous prions pour le repos de l’âme de nos disparus et présentons nos sincères condoléances aux familles éplorées », a-t-il conclu.

Abdou Lory Sylla  pour Guinee7.com

 

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here