On ne sait dorénavant pas quand et où des jeunes sortent, armés de gros cailloux et de pneus à bruler, pour barrer les principales rues de Conakry. Sous prétexte qu’ils manifestent contre les coupures d’électricité.

L’exemple, c’est ce lundi vers 19 h quand des jeunes en furie sont sortis des quartiers de la Carrière pour barrer l’Autoroute. Du coup de nombreux automobilistes étaient mis en danger.

Quelque temps avant, dans la matinée, des jeunes du quartier Hafia minière ont manifesté pour réclamer le courant. Ils ont bloqué la circulation à l’aide des pneus brûlés, des cailloux, des morceaux de bois, des ordures, des briques mais aussi à l’aide d’une épave de voiture.

Des projectiles ont été lancés par les manifestants dans un établissement scolaire privé perturbant les cours. Mécontents, les lycéens et les collégiens dudit établissement ont réagi à la provocation des agresseurs à par des jets de pierres.

Au moment où nous quittons les lieux, aucun agent des forces de l’ordre n’était présent. Même le commissariat urbain de police qui se trouve à quelques mètres des barrages érigés n’a pas intervenu.

Un peu plus tard, nous avons appris que le train de banlieue a été attaqué par des mécontents réclamant le courant dans la commune de Ratoma. De nombreuses vitres du train ont été cassées.

Bhoye Barry pour guinee7.com        

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here