Les morsures de chiens prennent une allure inquiétante en Guinée/l’ANSS prend des mesures

0

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée, ce mercredi 10 avril, dans les locaux de sa structure, le directeur de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS), Dr. Sakoba Keita, s’est penché sur la situation des chiens dont, dit-il, les morsures prennent une allure inquiétante en Guinée, ces derniers temps.

Après avoir précisé que ces morsures de chiens font beaucoup plus de victimes chez les enfants ou adolescents, surtout à l’intérieur du pays, Dr Sakoba a annoncé les mesures que son agence en collaboration avec les partenaires et le gouvernement, compte mettre en place pour remédier à cette situation.

recenser les chiens domestiques

L’une des mesures annoncées par le directeur de l’ANSS à cet effet, c’est le recensement et la vaccination de tous les chiens domestiques et errants sur toute l’étendue du territoire national, car selon lui, « jusqu’à présent, c’est quand tu es mordu qu’on va te faire vacciner, pourquoi ne pas s’attaquer donc au chien qui mord et le faire vacciner aussi ? Donc en commun accord avec le ministère de l’élevage et la FAO, nous nous sommes dit qu’il faut recenser les chiens domestiques ».

« Après, poursuit-il, nous avons commandé 2000 doses de vaccins pour les chiens, sinon nous avons des vaccins pour les humains. Mais pour les chiens, comme ce n’est pas notre domaine, on les appuie pour qu’on puisse vacciner les chiens que nous allons recenser. Ainsi même, s’ils mordent quelqu’un, il n’y a pas de risque. Donc c’est pour cela qu’ils nous ont dit de coupler à ce recensement, parce que nous allons passer de ménage à ménage ».

recenser les chiens errants. On va créer des centres de rééducation des chiens dans toutes les préfectures

S’agissant du cas particulier des chiens errants, Dr. Sakoba Keita souligne que « c’est hier qu’on a trouvé la stratégie. Ça faisait une semaine que nous étions en train de réfléchir, donc ce que nous avons retenu, nous allons aussi recenser les chiens errants. On va créer des centres de rééducation des chiens dans toutes les préfectures, tous les chiens errants vont être ramassés pour les mettre dans ces centres de rééducation et il y aura des vétérinaires qui vont suivre ces chiens pour les faire vacciner, les déparasiter ».

Plus loin, il ajoute ceci : « maintenant si quelqu’un veut un chien pour son gardiennage, il est sûr que le chien qu’il va prendre dans le centre de rééducation est un chien en bonne santé et qu’il pourra en commun accord avec le responsable du centre prendre le chien qui est déjà vacciné. Et il y aura un carnet pour qu’on renouvelle sa vaccination avec le centre. »

Par ailleurs le numéro un de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire précise que ce programme sera exécuté d’ici à la fin de l’année. « Mais on va commencer à les dénombrer de là (Conakry) à Forécariah… parce que les conséquences du chien, c’est l’être humain qui prend les pots cassés, donc nous on veut réduire le nombre de cas de rage en Guinée, en agissant de manière préventive sur les chiens », conclut-il.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com   

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here