Une délégation composée des présidents des différentes chambres régionales et préfectorales a rencontré, ce jeudi 5 juillet, à tour de rôle, le ministre en charge du Commerce, Boubacar Barry et Tibou Kamara, ministre d’Etat en charge de l’Industrie, des petites et moyennes entreprises, dans le cadre d’une prise de contact.

Ces deux réunions de courtoisie, qui se sont déroulées respectivement dans les locaux des deux départements, dans la commune de  Kaloum, ont été l’occasion pour ces présidents de chambres de soumettre au ministre du Commerce, les difficultés qui existent dans leurs différentes localités. Mais aussi de faire un plaidoyer autour de la mise en place de la Chambre nationale  de commerce, qui est l’organisation faitière desdites chambres, ainsi que l’interface des opérateurs économiques.

Félicitant le ministre pour sa nomination à la tête de ce département, le président  de la Chambre de commerce de Conakry, Mamadou Baldé « Royal Moto », a profité de l’opportunité pour mettre à la connaissance du ministre les différentes difficultés. Selon lui, « les chambres de commerce que nous dirigeons continuent d’enregistrer d’énormes difficultés ». Parmi ces dernières, il a notamment cité, le blocage du processus de mise en place de la chambre nationale, en expliquant que « cette situation de blocage constitue en soi un préjudice et un handicap majeur pour la prise en compte des multiples préoccupations du secteur privé, ainsi qu’au vide que cela porte ».

Ainsi, espérant sur la bienveillance du ministre du Commerce, le président a poursuivi a enfin sollicité de la part du ministre une « attention particulière pour la finalisation très rapide du processus électoral national, ainsi que l’autonomisation des différentes chambres régionales à l’instar de toutes les institutions similaires ».

Au sortir de cette rencontre, le ministre Barry, qui après avoir félicité les présidents pour cette initiative et évalué à sa juste valeur l’importance de la mise en place de cette structure qui peut contribuer à l’organisation et au développement du secteur du commerce dans le pays, a indiqué qu’ « ils ont une préoccupation majeure  qui découle de l’ensemble du processus qui est en cours. Vous savez que les chambres préfectorales ont été mises en place par élections, les chambres régionales également, il reste à finaliser ce processus par la mise place de la chambre nationale. Nous allons nous y atteler, puisque c’est leur préoccupation, afin que la Chambre nationale du commerce, d’artisanat et d’industrie puisse être installée, le plus rapidement que possible ».

Il a estimé, par ailleurs, que « le secteur privé est le moteur de développement de notre pays. L’administration est là justement pour créer les conditions de l’émergence de son secteur privé, en faisant de manière à ce que la réglementation soit claire, soit précise et qu’elle s’oriente vers l’épanouissement de ce secteur. Le rôle dévolu au secteur, c’est de faire de manière à ce que lui-même se prenne en charge et soit mieux organisé, mieux structuré, qu’il aide au respect de la réglementation pour qu’il puisse être compétitif sur le marché national, régional et international. Nous sommes signataires de conventions, nous sommes dans la zone de libre-échange africaine. Si nous ne nous mettons pas à niveau, c’est les produits issus d’autres économies qui vont venir nous absorber ici ».

Rassurant pour jouer son rôle, il a exhorté les présidents à jouer leur rôle de techniciens pour l’aboutissement de ce processus. « Moi, en tant que ministre du commerce, je veillerais à ce que ce processus arrive à son terme le plus rapidement que possible. La responsabilité m’incombe en tant que responsable politique, mais la responsabilité technique vous incombe, parce que c’est vous qui êtes électeurs et c’est vous qui êtes éligibles ».

Sortis heureux et confiants de cette première rencontre, les présidents des chambres régionales de commerce ont rencontré dans une ambiance conviviale le nouveau ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, Tibou Camara. Etape qui a mis fin à ces visites de prise de contact.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here