L’assemblée générale du RPG arc-en-ciel a eu beaucoup de surprises ce samedi 10 fevrier, parmi lesquelles la visite du ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, venu sensibiliser les partis politiques et la population guinéenne.

Il s’est adressé aux militants et responsables du parti en ces termes : « Je ne veux pas parler ni du RPG ni de l’UFDG ni de l’UFR, je veux parler de la République de Guinée. C’est extremement étonnant qu’en Guinée, lorsqu’il y a violence, personne n’est coupable chacun désigne l’autre comme responsable de la violence, cela commence par les propos. Les gens disent ce qui leur passe par la tête sans mesurer les conséquences de leurs propos. Je veux ici annoncer, le ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenneté qui a été créé à ce effet, mettra en place une cellule qui surveillera tous les propos de tous les responsables de ce pays. Qui qu’il soit parce que je vais le dire, ceux qui aiment la Guinée et aiment le professeur Alpha Condé, doivent l’aider à appliquer la loi à tous les citoyens guinéens avec la même rigueur… Que vous soyez militant du RPG, ou militant de l’UFR ou de l’UFDG si vous violez vous devez en répondre devant la justice. »

Enfin : « La vérité disons la clairement, à l’UFDG quand on viole la loi, on ne peut pas condamner parce que quand on commence la procédure, ils disent Ah ils sont contre les peulhs, au RPG, quant on viole la loi, quand la police vient on dit à la police non je suis du RPG, cela veut dire, du bon côté. Non le bon côté ce n’est pas le RPG, c’est la loi et la Guinée. Si on veut changer ce pays, si on veut changer ce pays, c’est cela la vérité. La loi, la loi que nous-mêmes avions décidé de voter et d’appliquer, cette loi n’a pas de parti politique, n’a pas d’ethnie. Parce que la vérité, laissez-moi vous le dire, si les politiques vous demandent de rompre vos liens de voisinage, ils vous trompent ; parce que demain il va falloir que vous fassiez avec ces voisins, s’il y a un problème aujourd’hui en Guinée, la plupart des gens qui sont dans cette salle aujourd’hui ne savent pas où aller, l’élite de ce pays qu’elle soit de l’opposition à l’UFDG, l’UFR, le RPG, peut prendre l’avion et partir, mais vous vous ne partirez pas… Et s’il y a la violence en Guinée c’est tous les Guinéens qui sont responsables. On doit avoir honte dans ce pays, tout le temps de se taper dessus. Après ici, les mêmes propos que je vous tiens, j’irais les tenir à l’UFDG. Nous devons avoir honte parce que le monde nous regarde. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com  

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here