Abdoulaye Sow, leader du syndicat des banques et assurances

A l’instar des autres travailleurs du monde, les travailleurs de Guinée ont célébré la 131ème fête du travail, ce 1er mai 2017 à l’esplanade du Palais du peuple de Conakry sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement, Mamady Youla.

Profitant de la cérémonie officielle, l’inter centrale CNTG-USTG, à travers son secrétaire général et porte-parole, Abdoulaye Sow, a présenté à l’Etat guinéen son cahier de charge 2017. Celui-ci s’articule autour de nombreux points de revendications dont :

L’application intégrale des points non traités dans les protocoles d’accord de 2015, 2016 et 2017; le maintien de la valeur monétaire du point d’indice à 1000/30 pour les employés de santé et les enseignants et du point d’indice 977 pour les autres fonctionnaires ; l’arrêt immédiat des tracasseries policières et des autres corps de sécurité sur les axes routiers; la lutte contre l’insécurité qui est devenue endémique dans le pays; l’arrêt des licenciements abusifs dans les entreprises et sociétés en violation flagrante des textes régissant  les liens de travail ; la prise en compte des revendications et le mémorandum des militaires et civils retraités ; la relance des activités de la Sotelgui et Rusal Fria; la création d’un tribunal administratif avant décembre 2017; l’adoption d’une politique de l’emploi et d’insertion pour lutter contre l’exorde rural; l’opérationnalisation de la construction des logements sociaux avec la réglementation des loyers; l’application du décret relatif à la carrière des diplomates; l’arrêt de la méthode de sous-traitance exercée au niveau des banques, assurances  et institutions de micro finance pendant les recrutements; le recensement biométrique des retraités avant juin 2017.

Pour sa part le Premier ministre, chef du gouvernement, Mamady Youla a demandé aux syndicats de toujours privilégier le dialogue. Il a aussi rassuré que le gouvernement s’engage à examiner avec la plus grande attention et à assurer un suivi minutieux de ces points de revendications afin de consolider la quiétude et la paix sociale dans le pays.

Rappelons que la fête du travail est célébrée par les travailleurs depuis mai 1886 en mémoire des travailleurs américains, qui ont perdu la vie suite à leur mouvement de grève pour l’amélioration de leur condition de vie et de travail.

Bhoye Barry pour guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here