Ce samedi matin, la fusion du RPG, parti au pouvoir et du GPT, parti de Kassory Fofana, devrait être officielle. ‘‘Mais pour des raisons inavouables, des personnes malintentionnées ont déjà commencé à faire courir des rumeurs infondées selon lesquelles le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale, Malick Sankhon, membre fondateur du RPG arc en ciel et membre du bureau politique national du parti, aurait préparé des jeunes acquis à sa cause pour venir semer des troubles au siège du RPG ; une façon de s’opposer au projet de fusion entre le GPT de Kassory Fofana et le parti présidentiel’’, indique Ibrahima Sory Cissé, chargé de communication à la Caisse nationale de sécurité sociale, un proche parmi les proches de Malick Sankhon.

Selon lui, ‘‘tous ceux qui l’ont pratiqué savent que Malick Sankhon est un républicain convaincu doublé d’un cadre discipliné. Il ne s’opposera jamais à la volonté du RPG Arc-en-ciel et de son président. Ces mauvaises intentions qu’on prête injustement au directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale font partie d’un plan diabolique échafaudé par ses détracteurs qui lui en veulent à mort pour s’être posé constamment en fidèle lieutenant du président Alpha Condé, pour qui il a accepté ces huit dernières années de prendre des coups et de mouiller sérieusement le maillot sur le terrain politique’’.

Et M. Cissé d’attirer ‘‘l’attention du président de la République, Pr. Alpha Condé (en visite en Turquie), sur les agissements de ces individus qui tiennent coûte que coûte à lier Malick Sankhon à d’éventuels troubles au siège du RPG Arc-en-ciel, à la faveur de l’officialisation de la fusion entre le GPT de Kassory Fofana et le RPG Arc-en-ciel’’.

Il insiste sur ce que ‘‘Malick Sankhon reste et demeure membre du BPN  du RPG Arc-en-ciel. Il respectera toujours à la lettre les décisions prises par la direction du parti et son président. Il a toujours fait preuve de fidélité absolue au chef de l’Etat et à sa formation politique’’.

Pour la suite, M. Cissé de lancer des piques contre les détracteurs de son mentor : ‘‘Tous ceux qui présentent Malick Sankhon à Sékhoutouréya comme un diable ou un démon se trompent lourdement ou tentent de tromper le président Alpha Condé en faisant passer les plus loyaux de ses collaborateurs pour des traitres ou des personnes infréquentables.’’

Et pour conclure : ‘‘Il y en a qui sont allés jusqu’à faire croire que le CRAC de Malick Sankhon est un parti politique en gestation.   Ce qui est très loin de la réalité. Contrairement à certains qui sont dans les bonnes grâces de la Présidence aujourd’hui, l’ancien président de LCC (La Cause Commune) n’a jamais cessé de consentir d’énormes sacrifices pour le président Alpha Condé et son parti, le RPG Arc-en-ciel. Et il est toujours resté un modèle de fidélité et de constance dans son combat politique.’’

Et toc.

Aziz Sylla pour guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire