Sur financement de la Giz, un atelier de formation et d’informations sur le fonds des sociétés minières pour le développement économique local (FODEL) des nouveaux élus locaux du pays, a eu lieu, ce mercredi 9 mai 2018, dans un réceptif hôtelier de la place.

Au cours des échanges, les participants ont discuté de trois points à savoir : la présentation du décret présidentiel et l’arrêt conjoint des ministères de l’Administration du territoire et celui des Mines et de la géologie portant modalités de constitution, de gestion et de contrôle du FODEL. Simulation sur les calculs et répartitions des ressources du FODEL. Présentation du manuel des procédures administratives, financières et comptables du comité d’appui à la gestion du FODEL

Dans son discours de circonstance, le ministre des Mines et de la géologie s’est focalisé sur la transparence des uns et des autres. Pour lui, la transparence est un élément fondamental pour pouvoir atteindre les objectifs qu’ils se fixent en termes d’efficacité dans la mise en oeuvre de ce fonds. ´´ Nous avons aussi besoin de renforcement de capacités des structures en charge de projets financés par ce fonds. C’est pourquoi, nous avons engagé des discussions avec les partenaires dont certains disposent déjà de projets de renforcement des capacités à la base pour que ces actions de renforcement de capacités soient une priorité », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « cet atelier est d’une importance capitale dans le cadre de l’opérationnalisation effective de ce Fonds de Développement Economique Local en prélude à la mise en place des conseils communaux. « Nous nous apprêtons à ce que ce fonds puisse être effectivement opérationnel et qu’il soit utilisé sur la base des procédures claires et transparentes pour que l’utilisation soit connue de tout le monde et que les administrateurs qui seront en charge de l’exécution des projets rendent compte, non seulement au niveau des communautés, mais aussi au niveau de l’administration nationale », a-t-il indiqué.

A travers ce fonds, plusieurs infrastructures seront construites dans les zones concernées. Parmi ces infrastructures figurent des centres de santé et des puits. C’est pourquoi, Mohamed Siké Camara, conseiller adjoint de la décentralisation, soutient que la mise en place de ces fonds s’inscrit dans le cadre de l’application du Code minier de 2013 qui met en place la contribution au développement local.

Bhoye Barry pour guinee7.com
00224 628 705 199

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here