Le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, et Dany Keating, président directeur général de Dynamic Mining, ont procédé, ce jeudi 28 juin, à la signature de la convention portant sur le lancement de la phase d’exploitation de la bauxite  de ladite société dans la zone de Boké. C’était en présence de plusieurs cadres, dont ceux  du ministère du Budget.

Signé après 4 années de travail, ce projet qui va occuper le sud de la région minière de Boké, tout près du fleuve Rio Nuñez, dans sa phase d’exploitation, va créer 500 emplois directs, et sur long terme, la production annuelle va passer de 3 millions de tonnes pour la première année, à 6 millions de tonnes d’ici la quatrième année, avec un investissement qui va évoluer de 65 millions de dollars à 120 millions de dollars.

Le ministre des Mines a félicité et remercié l’engagement du partenaire à réaliser ce  projet en Guinée. Un projet qu’il estimera entrer « dans le cadre de la politique de l’accélération du développement du secteur minier prôné depuis 2010 par le Président Alpha Condé ; qui a été renouvelée par le nouveau gouvernement. Il permettra d’augmenter notre niveau de production de bauxite, mais aussi créer de l’emploi, générer des revenus pour l’Etat guinéen  et donc globalement, contribuer au développement de notre pays, tout en contribuant aussi, bien-sûr, au développement du groupe qui s’est engagé à investir  dans notre pays ».

Abdoulaye Magassouba a aussi rappelé que, comme signalé par le code minier, « avoir une convention est un droit pour les sociétés minières, et nous avons dans le cadre de l’application de cette disposition du code, accepté que cette convention soit négociée avec Dynamic Mining, pour lui permettre de stabiliser  ses droits et garanties juridiques dont la société dispose sur tout la durée de la convention ».

Enfin, le ministre a rassuré les investisseurs « du plein engagement du ministère des Mines et de la Géologie, mais aussi du ministère du Budget et de toutes les administrations concernées, pour accompagner ce projet, pour qu’il se réalise dans les meilleures conditions possibles et dans les délais prévus. Nous comptons sur eux pour que les engagements contenus dans cette convention puissent être respectés ».

Soulignant que cette étape est très importante dans le développement du projet, Dany Keating, président directeur général de la société minière, a parlé du contexte de ce projet : «  La construction va démarrer en fin d’année avec un objectif de démarrer la production et l’exportation au début de l’année 2020. L’investissement du départ, pour démarrer la première phase, est de 65 millions de dollars, et on étendra à 120 millions de dollars en extension, de l’année 1 à l’année 4. La conception du projet minier est très simple, c’est une extraction par surface minière, transport par camion sur une courte distance  en ensuite opération portuaire, chargement sur barge et au large ».

Apparemment soucieux de se conformer au code minier et au contenu local, il a signalé que leur  stratégie inclue « une focalisation très spécifique sur les relations avec les communautés locales ; tout le monde sait que c’est un sujet qui est sensible, notamment dans la zone de Boké. Donc, nous nous engageons à y être très attentifs et à développer de manière consistante des activités qui permettront aux communautés de se développer et surtout de travailler dans un climat des plus apaisés possibles. Nous voulons être reconnus comme de bons voisins par les communautés qui entourent le projet ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire