Les travaux d’un atelier de deux jours (du 15 au 16 mai), portant sur la présentation d’un rapport d’évaluation sur l’état de mise en œuvre des plans de gestion environnementale et sociale des sociétés minières dans le pays, ont été ce mardi 15 mai, lancés par le ministre des Mines et de la géologie, Abdoulaye Magassouba, dans les locaux de son département.

Réunissant différents acteurs, notamment des cadres du ministère des Mines, ceux du ministère de l’Environnement et des représentants des sociétés minières, ces deux jours de séances, qui se feront par des rencontres générales et d’autres d’évaluations bilatérales avec chaque société, permettront d’apporter des corrections, pour le perfectionnement et la validation dudit rapport.

S’étendant sur plusieurs mois, ces études ont été effectuées par le cabinet international indépendant « Louis berger », auprès des sociétés minières et des communautés qu’elles impactent.

Donnant le contexte lié de cette étude, le ministre des Mines a dira que cet atelier fait suite à une étude de plusieurs mois réalisée, par un cabinet international indépendant qu’ils ont choisi de recruter.

Selon lui, il s’agit de mettre en œuvre les directives du Président de la République Alpha Condé, dans le cadre de la compensation, l’impact des projets miniers sur le plan environnemental et social.

« Ce qu’il est important de signaler dans l’approche adopter c’est qu’aujourd’hui il y aura une première présentation qui portera sur les résultats généraux, mais il y aura aussi des rencontres bilatérales avec chacune des sociétés parce que nous avons ténu à ce que chaque société fasse l’objet d’un rapport particulier et que les insuffisances liées aux activités de cette société soient identifiées et que nous nous donnons les moyens de corriger ces insuffisances », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, il s’est réjoui de la parfaite collaboration avec le ministère de l’environnement, tout en projetant qu’ils vont poursuivre le travail après cet atelier pour se rassurer que toutes les insuffisances identifiées sont corrigées.

Pour Seydi Bary Sidibé, secrétaire générale du ministère de l’environnement a insisté sur la mise en œuvre du contenu de ce rapport. Il promet que les missions seront d’avantage renforcées, pour la mise en œuvre effective de ce plan de gestion. »

A noter que cet atelier, pendra fin ce mercredi 16 mai.

Abdou lory Sylla pour Guinee7.com 

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here