Interpellé pour avoir tenu des propos outrageants et de diffamation à l’endroit du chef de l’État, la tête de liste de l’UFDG à la mairie de Matam, Sorya Sorel Bangoura a été finalement mis à la disposition de son avocat, ce mardi, après deux jours d’auditions à la Direction de la Police Judiciaire (DPJ).

il y a eu plus de peur que de mal

À la sortie de cette audition Me. Alseny Aissata Diallo, avocat de Sorya Sorel Bangoura a déclaré : « on a mis mon client à ma disposition de façon définitive, en cas d’une autre réquisition de se présenter avec lui, mais retenez que ça s’est déjà fini… Mon client ne craint absolument rien, on peut dire que cette poursuite est classée, dans la mesure où son audition est terminée. Le procès-verbal est signé et ils l’ont mis à ma disposition, donc pour le moment pour cette affaire, il y a eu plus de peur que de mal. »

Selon lui, « nous sommes sortis victorieux de cette enquête, rien ne peut être plus jovial pour un avocat que quand il retrouve la liberté de son client ».

je voudrai saluer le comportement de la nouvelle police qui est d’une autre génération, qui aujourd’hui essaye de respecter les droits humains

De son côté Sorya Sorel Bangoura a fait savoir qu’il n’y a eu aucune intimidation de la part des agents de la police lors de son audition. Avant de poursuivre : « je ne suis pas rentré en politique pour me décourager, je ne suis pas découragé, je suis serein et d’ailleurs, je voudrai saluer le comportement de la nouvelle police qui est d’une autre génération, qui aujourd’hui essaye de respecter les droits humains. »

Et d’ajouter : « Vous savez très bien lorsque vous rentrez en politique, c’est pour faire valoir ses droits, défendre l’intérêt des citoyens et aussi la quiétude sociale et de la paix comme le maitre (l’avocat, NDLR) vient de le dire. Nous sommes engagés et nous sommes Républicains. C’est pourquoi d’ailleurs nous avons répondu à cette invitation ».

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire