Suite à la mort de deux jeunes (l’un par balle et l’autre par accident, selon un communiqué officiel), hier lundi, sur la route Le Prince, en haute banlieue de Conakry, le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, a annoncé, ce mardi 13 février 2018, chez nos confrères de la radio Espace FM, qu’il va créer un pool d’avocats pour soutenir les deux familles, afin que justice soit rendue pour les victimes.

« Nous allons accompagner et soutenir les deux familles. Je vais créer un pool d’avocats pour ces deux familles, pour que l’Etat assume sa responsabilité. Je le soutiendrai jusqu’au bout parce que c’est mon travail. On saura ce qui s’est passé et que la responsabilité de l’Etat soit située. Lorsqu’un citoyen guinéen est tué par balle, c’est la responsabilité de l’Etat », déclare Gassama Diaby.

Il a, par ailleurs, répondu à ses détracteurs : « J’accepte tout ce qu’on dit sur moi ; les insultes, j’accepte, si ça y va de l’avantage de la nation guinéenne », réagit le ministre Gassama. Toutefois, il  lance un appel à l’élite guinéenne, aux médias, pour ne pas prêter le flanc à « la passion du peuple ».

Selon lui, le rôle du l’élite « est de faire preuve de lucidité et de sérénité, écouter la passion du peuple et de la raisonner. Il y a quelque chose qui se passe en ce moment en Guinée, qui est effrayant ; le débat ethnique est effrayant. La Guinée n’a pas d’avenir dans ce débat ethnique. C’est tout à fait vrai, la responsabilité première incombe à l’Etat, qui doit faire en sorte que chaque Guinéen se sente Guinéen à part entière. Et qu’il n’y ait aucun acte, aussi minime qu’il soit, qui puisse donner le sentiment à un Guinéen qu’il est considéré différemment que les autres », insiste Gassama Diaby.

Bhoye Barry pour guinee7.com

(00224) 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here