Dans un communiqué lu à la télévision nationale, ce lundi 19 février, le porte-parole de l’Unité spéciale de sécurisation des élections (USSEL), colonel Mamadou Alpha Barry, a annoncé l’ouverture d’une enquête, suite à la mort de l’adjudant-chef Mohamed Chérif Soumah, au quartier Bomboli.

« En exécution de sa mission post-électorale, les agents de l’USSEL déployés sur l’axe Cosa-Bambéto ont fait l’objet d’attaque à la hauteur de Bomboli. Cette attaque s’est soldée par la perte en vie humaine d’un agent de l’USSEL en service à l’escadron mobile no5 de Wanindara, dans la commune de Ratoma. Il s’agit de l’adjudant-chef Mohamed Chérif Soumah. Cet acte planifié par des manipulateurs d’opinions, qui ne resteront pas impunis, vise à mettre en mal la population guinéenne et les forces de sécurité qui ont pour mission de la protéger et de la sécuriser », a déclaré l’officier de la gendarmerie.

Par ailleurs, dans le même communiqué, le commandement de l’USSEL a présenté ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée, aux services de sécurité et au peuple de Guinée. Et une délégation gouvernementale se rendra dans la famille mortuaire pour les condoléances d’usage.

« En cette douloureuse circonstance, le commandement de l’USSEL invite les services de sécurité à la retenue et rassure qu’une enquête est ouverte pour rechercher et interpeller les auteurs. Il rassure également les populations que toutes les dispositions sont prises pour sa sécurité », annonce colonel Alpha Barry.

PS/ Avant d’être bien identifié, le gendarme a été confondu à certain adjudant N’Fa Amara Yansané.

Bhoye Barry pour guinee7.com

(00224) 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire