Étant l’invité spécial du dernier numéro de la saison de l’émission les « Grandes Gueules » de la radio Espace FM, ce vendredi matin, le président du parti Union des Forces Républicaines (UFR) et Haut représentant du chef de l’État, Sidya Touré, s’est une nouvelle fois exprimé sur les dernières élections communales et communautaires.

L’ancien Premier ministre, sous le Général Lansana Conté, a déploré le fait que les mairies soient gérées par des secrétaires généraux nommés par le ministère de l’Administration du territoire, avant d’insister sur l’installation des nouveaux conseillers communaux.

« Nous avons un problème sérieux aujourd’hui en Guinée, nous avons attendu 8 ans pour faire les élections communales. Nous avons fini par faire dans des conditions que tout le monde connaît et nous sommes encore en discussions parmi les trois groupes parlementaires. En tout cas, en ce qui nous concerne, en ce qui concerne l’UFDG, nous avons porté plainte pour un certain nombre de choses qui ne tiennent la route… Des propositions ont été faites de l’UFR, de l’UFDG et je pense aussi du RPG. Il faut qu’on trouve une solution politique pour sortir de là, parce que sur le terrain aujourd’hui, les mairies ne fonctionnent plus, ce sont les secrétaires généraux de mairies qui sont nommés par le ministère de l’Administration du territoire qui sont en train de gérer les mairies », a déploré le président de la troisième force politique guinéenne, a l’entame de ses propos.

Selon lui, cette situation est un retour en arrière qu’on ne peut même pas expliquer. « Avant, dit-il, il y avait des délégations spéciales ; à un moment donné, on avait réussi à mettre deux ou trois conseillers des partis, pour essayer de faire en sorte qu’on y participe, mais aujourd’hui non! C’est juste le secrétaire général nommé par le ministère de l’Administration du territoire, alors cela me semble être quelque chose de totalement inacceptable ».

« Moi, j’ai des relations très bonnes avec le RPG, tout ce qu’on veut, mais nous ne pouvons pas accepter cela. Il y a une volonté délibérée de revenir encore une fois à une gestion de l’ensemble… Une fois qu’on a ces secrétaires généraux qui gèrent les mairies, qu’est-ce que la prochaine fois, vous allez dire à vos électeurs, pour dire allons aux élections ? On ne peut leur donner les résultats des élections, ils ne voteront pas, donc je dis que ceci est totalement inacceptable », a ajouté Sidya Touré.

Par ailleurs, il estime qu’ « arrivé à un certain moment, si cela (l’installation de conseillers communaux, ndlr) ne se fait pas, nous serons de ceux qui organiseront une désobéissance civile par rapport à ces questions-là. Il n’est pas question qu’on attende 8 ans pour avoir des élections, qu’on attende 5 mois pour avoir des résultats, et que tranquillement, le gouvernement continue de gérer les mairies, ça n’a pas de sens… Les questions dont on parle aujourd’hui sur l’assainissement et autres, il faut des maires pour faire ça. Aujourd’hui, aucun des partis, en dehors du gouvernement de Guinée, n’a la gestion de quelque mairie que ça soit, mais comment voulez-vous qu’on accepte cela? On a voté pourquoi ? »

Pour terminer, le Haut représentant du président de la République a abordé le sujet de sa relation actuelle avec le parti au pouvoir, en déclarant ceci : « Nous sommes en train de discuter avec le RPG, ou nous arrivons à une conclusion positive de notre collaboration, ou on n’y arrive pas, et tout le monde en tirera les conséquences, à commencer par nous ».

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire