C’est en présence du président de la République, M. Alpha Condé que la bibliothèque du Pr Djibril Tamsir Niane, sise au quartier de la Minière, a été inaugurée, ce dimanche 22 avril, à l’occasion de la clôture de ‘‘Conakry capitale mondiale du livre’’.

Dans un bâtiment de deux étages et disposant de deux salles de lecture, une salle multifonctionnelle pouvant accueillir des réunions, conférences ; des salles annexes pour accueillir des activités culturelles, … la bibliothèque ‘‘Djibril Tamsir Niane’’, qui avait pris feu en 2012, perdant à cet effet plus de 10 mille ouvrages de sciences sociale et humaine, renait de ses cendres.  Désormais plus de 6 mille livres sont à la disposition du public et des chercheurs.

‘‘Nous avons dans notre bibliothèque beaucoup d’ouvrages anciens, de vieilles revues, nous avons aussi des œuvres d’art principalement des masques Bambara et bagas, car je suis un peu aussi un amateur d’art. Cette bibliothèque était vraiment riche. Je suis heureux de la recevoir. Je me trouvais à Dakar au moment de l’incendie, la nouvelle m’a été donnée en terme vague pour me ménager, quand je suis arrivé à Conakry, au lieu du sinistre, je me suis effondré. Vous m’avez accordé une audience M. le Président de la République, vous avez partagé ma douleur, mais aussitôt vous avez décidé de reconstruire et d’agrandir ma bibliothèque, car plus que tout autre profiteur, vous reconnaissez l’utilité de la bibliothèque pour les chercheurs, les étudiants et les enseignants qui viennent souvent y travailler’’, a rappelé le Pr Tamsir Niane.

Merci à M. le Président de la République, grâce à vous la bibliothèque a été reconstruite

S’adressant au président de la République, il ajoute qu’‘‘aujourd’hui, pour nous il y a une loi. Conakry, capitale mondiale du livre s’ouvre sur le monde. Les ordinateurs ont fait irruption dans nos universités. Merci à M. le Président de la République, grâce à vous la bibliothèque a été reconstruite, j’étais là seul dans la douleur face à cette destruction, votre décision a permis de reconstruire la bibliothèque, cette construction a été bénéfique’’. Il n’a cependant pas oublié de remercier les différents pays, institutions ou particuliers (Sénégal, Francophonie, Unesco, etc.) qui ont apporté leurs contributions en livres ou financièrement.

Il est important que l’Afrique honore ses grands hommes, ses grands écrivains

Le président Condé prenant la parole, a rappelé que ‘‘Nous savons tous l’importance de la tradition orale qui était portée par les griots, mais cela pouvait disparaître. Mais grâce à des hommes comme Hampathé Bâ, Cheik Anta Diop et Djibril Tamsir Niane, la tradition orale s’est trouvée une tradition écrite, et aujourd’hui numérisée afin que la jeunesse africaine sache que l’Afrique a une histoire. Ceux qui pensent que l’Afrique n’a pas d’histoire, l’Afrique a une longue histoire’’.

Il a insisté sur ce que qu’‘‘il est important que l’Afrique honore ses grands hommes, ses grands écrivains, car sans la culture un peuple ne peut pas se développer. J’espère donc que tous les livres ici seront numérisés et que tous les livres que l’incendie a fait disparaître pourront de nouveau revenir grâce à cette numérisation’’.

Un peu plus tard, lors de la clôture de Conakry Capitale mondiale du livre, le, représentant de la directrice de l’UNSCO, M. Ido Yawo, a rendu un hommage au professeur Niane : ‘‘ce matin l’inauguration de la bibliothèque du professeur Djibril Tamsir Niane nous a permis d’honorer et de rendre hommage à ce monument de la culture africaine qui nous a tant donné, merci professeur !’’

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire