Kankan, le 23 Avril 2018 : Près de 10 000 producteurs guinéens qui ont adhéré au programme du Projet Coton reçoivent actuellement une mission du ministère de l’Agriculture qui surveille les opérations de paiement  suite à la commercialisation de leurs productions.

«Aucun  kilogramme de coton  ne restera impayé. Chaque kilogramme qui a été entré à l’usine sera payé intégralement » clame M. Bakari Kaba, Directeur général adjoint du Projet Coton à Kiniéran dans la préfecture de Mandiana, région administrative de Kankan.

Dans cette sous-préfecture, trois groupements de producteurs de coton ont reçu, en cash, leur dû. Avant, ce sont les paysans du petit village  de Konôbôkourou dans Kiniéran, à cinq heures de route de Kankan, qui avaient bénéficié du paiement d’un montant de plus de 159 millions de francs guinéens pour 56 paysans réunis dans un groupement.

L’opération de paiement qui a débuté le jeudi 19 Avril à Siguiri,  est exécutée par les cadres du Projet Coton et surveillée par une importante mission d’inspection du ministère de l’Agriculture.

«Aujourd’hui, nous sommes contents. C’est un honneur pour le village. C’est vrai que cet argent était beaucoup attendu, mais aujourd’hui, nous pouvons parler aux membres de notre groupement car nous sommes honorés. Le président de la République Pr Alpha Condé nous a demandé de nous intéresser à la production du coton, nous avons sollicité de lui au retour une aide. Ce qui a été fait. Nous sommes encore prêts à augmenter la production », se réjouit le doyen Moussa Djan Bayo, Président du groupement des producteurs de coton de Konôbôkourou.

A l’image de ce petit village, cette opération redonnera le sourire à plus de 10 000 producteurs répartis entre les groupements des préfectures de Mali, Koundara, Gaoual, Dabola, Beyla, Kankan, Kouroussa, Siguiri  et de Mandiana.

Selon les chiffres du Projet Coton, pour cette année entre 8600 à 8650 tonnes ont été fournies par les producteurs  contre 7500 tonnes,  l’année dernière.

«Le revenu brut des paysans s’élève à près de 28 milliards de francs guinéens. Et après déduction du crédit intrant qui est une motivation pour la production, les producteurs auront un revenu net de 18 milliards de revenu net » précise-t-elle.

«Aujourd’hui, c’est une fierté et c’est pourquoi je profite de l’occasion solennelle pour remercier le président de la République, Pr Alpha Condé, qui a écouté le cri de cœur des producteurs. Et grâce à Mme la ministre de l’Agriculture, Mme Mariame Camara, qui a pu le convaincre pour arriver à faire cette commercialisation pour l’emmener à son terme »affirme le directeur général Adjoint du Projet Coton.

Le chef de la mission du ministère de l’Agriculture, M. Mohamed Lamine Dabo, affirme également son optimisme pour la suite des opérations.

«Dans les prochains jours, nous ferons bouchées double pour que la totalité des producteurs entre en possession de l’intégralité des montants qui leur sont dus. Ceci grâce à Mme la ministre de l’Agriculture qui a bien voulu que cette commercialisation commence le plus tôt que possible. Les prochains jours, nous continuerons cette activité avec beaucoup de résultats positifs » a-t-il promis.

Le projet coton a été relancé en 2011 grâce au Président de la République, Pr Alpha Condé, à la suite de son élection à la magistrature suprême de la Guinée. L’usine sise à Kankan a été réhabilitée  et la productivité a été augmentée de près de 60 pour cent.

Le Projet Coton a, selon sa direction, «un contrat de confiance avec  les producteurs. Ceci commence par la mise en place des semences, la livraison des  engrais, de tous les intrants, l’encadrement technique  et la clôture qui est la conclusion de toute action. »

En termes de perspectives, le DGA du Projet Coton, M. Bakari Kaba, entrevoit  une augmentation du  rendement.

« L’augmentation du revenu du producteur ne dépend pas que  de la superficie, mais du rendement. L’année dernière nous étions à 690 kg par hectare, cette année nous allons terminer à plus de 838 kg par hectare avec des pointes de 1600 kg par ha dans certains endroits. Notre espoir est que l’année prochaine, en plus de la superficie, nous ayons un rendement qui frise enfin une tonne à l’hectare pour tout le projet » espère-t-il.

Mais avant, l’importante mission du département de l’Agriculture a entre autres objectifs, l’analyse  de « l’aspect juridique et administratif du projet dans le cadre de faire des recommandations nécessaires  susceptibles de l’aider  à se remettre sur les rails afin d’amorcer  avec dextérité les futurs programmes

«Les producteurs, constate le Conseiller M. Dabo,  comptent beaucoup sur l’arrivée de la ministre de l’Agriculture Mme Mariame Camara dont l’expérience dans les projets similaires n’est plus à démontrer. Ils ont espoir que le Projet Coton tiendra la route et bientôt sera dans le peloton des cotonniers  au niveau sous régional ou international. »/FIN

Cellule Communication du Ministère de l’Agriculture

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here