La suite du procès de feu Mohamed Koula Diallo a repris, ce lundi 8 janvier 2018, au tribunal de première instance de Dixinn. Dès l’ouverture de l’audience, vers 13 heures, par le président Mangadouba Sow, la partie civile a pris la parole pour rappeler qu’elle a demandé au premier président de la cour d’appel de Conakry d’ordonner la recomposition du tribunal. La partie civile s’est appuyée sur l’article 740 et suivants du code de procédure pénale.

Un rappel vite rejeté par le ministère public, en s’appuyant sur l’article 742 du code de procédure pénale. Selon le procureur, en matière criminelle, la demande de réquisition d’un juge n’empêche pas la suite des débats. Pour la défense une réquisition n’est pas un moyen de défense mais administratif. Donc, « il faut continuer les débats, parce que ce n’est pas à l’audience qu’on dit à un juge qu’on a demandé à ce qu’on te remplace. C’est au premier président de la cour d’appel de Conakry », lance un avocat de la défense.

Après avoir écouté tous les parties, le président de l’audience, Mangadouba Sow, a ordonné que les débats se poursuivent en se basant sur les articles 742, 746 et 752 du code de procédure pénale, en attendant qu’il reçoive une notification de qui que ce soit.

Suite à cette décision du président d’audience, les avocats de la partie civile ont boudé la salle d’audience. Approchés par notre rédaction, les avocats de la partie civile n’ont pas accepté de commenter cette décision, sous prétexte qu’ils n’ont rien à dire à la presse.

Après quelques minutes de débats sur un éventuel témoignage de Baba Alimou Barry, le président de l’audience a renvoyé la suite des débats pour le lendemain, mardi 9 janvier 2018, avec la comparution de Baba Alimou Barry et les ayants-droits de feu El hadji Mohamed Koula Diallo.

Le verdict est attendu ce mardi à 18h, selon le juge.

Bhoye Barry pour guinee7.com

 

 

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here