Suite aux injures proférées sur une vidéo et publiées sur les réseaux sociaux à l’encontre de l’opérateur culturel N’faly Fofana  “Saint Koffi” et des membres de sa structure, Cis’s com, le concepteur de la musique “C’est sa tête”, Ansoumane Traoré “Ansty-Crazy” a répondu, ce mardi 23 janvier, à l’appel du tribunal de première instance de Kaloum.

Cette affaire est partie du fait qu’après la cérémonie de remise des distinctions de la K7 d’or, organisée par la structure Cis’s com, dont Saint Koffi est le patron, l’artiste se sentant  lésé et triché sur la distinction de la K7 d’or et d’autres prix,  tels que ‘’le meilleur album urbain’’ et ‘’le morceau à succès de l’année 2017’’, s’est laissé aller en proférant des injures de parents dans une vidéo.

Après l’appel de la cour ce mardi, le procès a été renvoyé au 6 février 2018.
Pour Me Aboubacar Sidiki Camara, avocat de la partie civile, ce renvoi est conforme aux procédures judiciaires.

Quant  à l’avocat de la défense, Me  Alseny Sylla, ces deux semaines seront mises à profit afin de trouver un terrain d’entente avec la partie civile, pour éviter que cette affaire ne prenne une autre tournure.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here