Le ministre de l’Unité nationale et de la citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby a fait une tournée ce samedi dans les quartiers généraux des deux principales formations politiques du pays, le RPG et l’UFDG. Elles y tenaient toutes leurs assemblées générales hebdomadaires. Le ministre n’a pas manqué de tenir des propos qui se sont avérés amers.

Face aux violences post-électorales que plusieurs observateurs estiment être nées après des propos incendiaires de certains responsables politiques, le ministre de l’Unité nationale a pris son bâton de pèlerin pour éteindre le feu. Ce samedi il s’est rendu au siège du RPG et celui de l’UFDG, où il a tenu des propos qui risquent de faire débat.

« A partir d’aujourd’hui, j’en fais un engagement sur le saint coran, nous ferons un fichier de tous ceux, en Guinée, de Conakry à Yomou feront des déclarations haineuses, d’appel à la haine, à la violence, à la discrimination, à l’injustice, qui qu’ils soient, fonctionnaires, militants d’un parti politique, responsables politiques, je vous jure je passerai le restant de ma vie à faire en sorte que ces personnes passent devant la cour pénale internationale », promet-il dans les deux sièges.

Le processus de ce mécanisme de surveillance et de veille débutera ce lundi, selon une source au sein du ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté.

Alpha Mady pour Guinee7.com.com

Pub Appli guinee7 Long

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here