L’Honorable Mohamed Lamine Kamissoko, membre du bureau politique national du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), a intervenu ce samedi 14 juillet, lors de l’assemblée générale du parti, à son siège à Gbessia, et a fait des affirmations qualifiant de tromperie le combat mené par les syndicats.

Ainsi, il dira d’entrée de jeu que : « Lorsqu’un syndicat boude la table de négociation pour quelque raison que ce soit,  cela veut dire que le syndicat n’a pas d’arguments, il faut accepter de venir discuter. Ce qu’il faut faire comprendre à la population, c’est faux, lorsque le syndicat dit qu’il manifeste pour défendre l’intérêt de la population. Ça, c’est une fausse note. Le syndicat défend normalement l’intérêt des travailleurs. Mais ces travailleurs sont une partie de la population guinéenne. La vérité est qu’aucun syndicat, aucune organisation de la société civile, aucun mouvement associatif ne peut se faire défenseur de la cause de la population plus que le président de la République. Plus que son gouvernement. Non, il ne faut pas qu’on se trompe, ça c’est faux !  Le syndicat ne peut pas défendre l’intérêt du peuple plus que lepPrésident et son gouvernement. »

Reconnaissant par ailleurs que : « Peut-être qu’il y a eu quelques petites fausses notes dans la procédure. Mais avec la conscience patriotique des uns et des autres, nous devons accepter de nous asseoir autour de la table pour discuter. Moi, je vais vous poser une question, vous qui êtes tous ici. Si ces syndicats veulent effectivement le bonheur de la population, depuis les années passées ; nous avons dit Kaloum-Madina, le tronçon, c’est 1.500 fg. Mais, est-ce qu’aujourd’hui vos taxi-maitres, qui sont aujourd’hui des syndiqués du syndicat des Transports, ils vous font payer combien fois le transport d’ici, Madina et Kaloum ?  Quels est le syndicaliste qui a réagi à ça ? Mais ça, c’est une violation des accords, mais ça, personne ne critique le syndicat des transporteurs. On veut tout mettre sur le dos de l’Etat ».

Enfin, il a ajouté que : « Ce qui est clair, il faut que chacun de nous pense que si la Guinée brûle, c’est tous les Guinéens qui en pâtissent. Si vous pensez faire du mal au Pr Alpha Condé, parce que c’est lui Alpha Condé, vous vous trompez, parce qu’Alpha Condé va passer, le peuple demeure, par conséquent, nous devons tous être animés de volonté, de conscience patriotique pour accepter de discuter avec le gouvernement, s’entendre dans le bonheur de la population. C’est ce que nous souhaitons que nos confrères des différentes organisations, à longueur de journée, vous apprenez que le lundi prochain,  on va faire ceci, on va faire chuter le gouvernement, on va faire partir le président de la République, cela ne doit pas être le langage, ni d’un acteur politique qui aspire au changement et qui, de façon contradictoire, accepte d’affirmer que je vais faire partir, je vais faire dégager un gouvernement démocratiquement mis en place, qui est ce leader politique ? Et pourtant, si on a bonne mémoire, on était là ensemble, tous ceux qui sont aujourd’hui de l’opposition, quel est le seul leader qui n’a pas appartenu au gouvernement du feu Général Lansana Conté qu’ils ont tous trahi, ils ont trahi le peuple (…) C’est de la désolation pure et simple. Nous demandons donc aux responsables de participer à la conscientisation des citoyens à la base, de  faire comprendre que dans les conditions normales, le syndicat joue son rôle de médiateur entre les travailleurs et le gouvernement, mais le syndicat ne doit pas attiser le feu. Les organisations de la société civile, s’il y en a, ne doivent pas être des propagateurs de la violence dans la cité, ils doivent être des responsables, conformément à leur option, pour cultiver la paix, pour cultiver l’entente dans ce pays-là. Nous ne devons en aucun accepter que nous nous retrouvions de quelque manière que ce soit dans un autre moment de transition, il y a beaucoup de choses qui se disent dans la ville. Le Pr nous demande de vous dire d’accepter la paix, de travailler la paix, d’être pour la paix. Mais nous, nous disons qu’avoir la paix, c’est préparer l’obtention de la paix ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com  

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here