Lors de l’assemblée générale ordinaire du parti au pouvoir le RPG arc-en-ciel, à travers son secrétaire administratif, Lansana Komara a appelé, ce samedi 10 mars, les militants à la mobilisation, tout en dénonçant certains faits qu’il reproche à l’UFDG.

Il a estimé que : « Il s’agite, il s’agite comme l’eau de mer. Unissez-vous dans l’action car nous avons à faire non pas à des adversaires, mais a des ennemis en face, ce n’est plus de l’adversité, mais c’est des ennemies, militants et militantes, comme vous le savez, nous avons tous accepté pour l’opposition de Cellou Dalein Diallo pour qu’il y ait la paix dans ce pays, je vais toucher quelques parties. Ils ont exigés à un moment donné la parité comme condition de participation aux élections, ils l’ont obtenu, cette parité c’était au niveau de la CNI, il fallait 10 de part et d’autre, ensuite ils ont réclamé le départ du président de la CENI, en patriote, ce dernier a rendu le tablier, ils ont même exigé un médiateur étranger dans le dialogue inter guinéen, il  l’ont obtenu, ils ont exigé aussi un étranger comme président de séance pour diriger les élections, ils l’ont obtenu, nous sommes allé à ces élections, ils ont été battu à plate couture. Qu’est-ce qu’ils veulent ? La seule chose que Dalein cherche aujourd’hui c’est de demander à tous qu’il soit lui-même président de séance pour être Président de la R<république, voilà ce qu’ils veulent. Ils ont tout essayé, même la CENI actuelle ils contestent, ils menacent même l’Etat, ce qui ridicule. Ils oublient que l’Etat a plusieurs flèches dans sa gibecière, quand on les laisse faire, ils pensent que c’est faiblesse, ce n’est pas une faiblesse. Ils pensent aussi, qu’ils peuvent gagner les élections dans la rue, ce qu’ils ont perdu dans les urnes. Mais nous sommes convaincus que le peuple de Guinée ne l’acceptera jamais. »

Continuant : « Etes-vous prêt  barrer la route aux putschistes, parce que j’appelle cela un putsch. Pourquoi ?  Parce qu’un Président démocratiquement élue, qui est en exercice, vous dites que vous allé  arrêter le processus démocratique, c’est un putsch. Mobilisez-vous, ne vous laissez pas distraire. Nous sommes en démocratie, toutes les manifestations sont bien règlementée, dans le cas contraire, si Cellou et ses partisans, tombent sur le coup de la loi, ils auront la rigueur de la loi, cela est inévitable, c’est le lieu de dire au défenseur des droits de l’homme de conseiller Cellou et ses compagnons. Le peuple de Guinée n’acceptera jamais le chaos dans ce pays. Je veux dire aussi que ceux qui ont la clé de la cour pénal internationale, c’est le moment de parler, ou ils étaient, quand les femmes insultaient le chef de l’Etat, on les a pas entendu han ! Alors qu’on a la clé de la cour pénale internationale. Quand Cellou dit que ce qu’il lui reste, c’est de faire partir la Pr Alpha Condé cela nous fait rire, parce qu’on lui pose la question, par quel moyen il va faire partir le Pr Alpha Condé, il ne peut pas le dire. Mais nous les avons à l’œil, nous les suivons de près, nous savons c qu’ils sont entrain de tramer, mais ils n’ont qu’à sortir le bout du nez, ils verront qu’il y a un Etat et qu’il y a un parti qui s’appelle le RPG arc-en-ciel. Vous verrez Cellou à chaque fois qu’il veut faire plaisir à ces militants extrémistes, il dit nous irons jusqu’au bout, nous irons jusqu’au, quel bout ? Ou est ce bout-là ? J’invite ces extrémistes-là à rejoindre les rangs, à ne pas suivre Cellou parce qu’ils les amènent directement au mur, parce que ce qu’il cherche il n’aura pas. Donc les jusqu’au bouquiste ont toujours perdu partout dans le monde, et Cellou est un jusqu’au bouquiste.»

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

1 COMMENTAIRE

  1. Oui Mr Komara C’est vrai que «  »Président démocratiquement élue, qui est en exercice, vous dites que vous allé arrêter le processus démocratique, c’est un putsch. Mais s’en est une autre que la constitution ne peut être changer pour l’intérêt PERSONNEL d’un homme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here