Le Groupe organisé des hommes d’affaires en abrégé GOHA, était face aux médias, ce jeudi 10 mai, à la maison de la presse de Colèah, pour parler, à quelques jours du mois saint de ramadan, de la flambée des prix des denrées alimentaires sur les marchés guinéens. Une occasion également pour demander aux commerçant de baisser les prix pendant ce mois ramadan.

Comme chaque année, à quelques jours du mois de ramadan, la Guinée est confrontée à la hausse des prix sur le marché. Pour cette année, le Groupe organisé des hommes d’affaire de Guinée (GOHA), à travers son président Mohamed Chérif Abdallah a lancé un appel aux opérateurs économiques et aux commerçants.

« Nous avons de sérieuses difficultés, ce que nous n’avons pas gagné pendant les onze mois, il ne faut pas qu’on le cherche pendant le mois de ramadan. Ce n’est pas le mois de ramadan qui va nous donner de l’argent ou qui va nous enrichir. Je lance un appel solennel à l’ensemble des opérateurs économiques, surtout ceux qui évoluent dans les denrées alimentaires de ne pas augmenter le prix, parce que le mois de ramadan est mois de pénitence, un mois de pardon. Il ne faut pas qu’on cherche de petits bénéfices de rien du tout pour le mois saint de ramadan, alors que nous avons cherché ce même bénéfice peut-être durant onze mois », insiste-t-il.

En ce qui concerne la disponibilité des produits sur le marché, Mohamed Chérif Abdallah a d’ailleurs rassuré qu’il n’y aurait pas rupture sur le marché pendant le ramadan.

Fatoumata Kaba pour Guinée7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire