Prévu initialement du 1er au 5 mai 2018, le tour cycliste de Guinée vient d’être reporté pour la période allant du 20 au 24 novembre prochain. Ce report de dernière minute est dû aux fortes pluies qui s’abattent actuellement sur la préfecture de Kissidougou choisie comme point de départ de ce tour cycliste.

Selon le Directeur national des sports et des activités Ph Lancinet Kabassan Keita c’est suite à l’organisation du tour cycliste 2017, que la Guinée a été admise dans le calendrier de l’union cycliste internationale.
« De façon unilatérale, l’union cycliste internationale a demandé à la Guinée d’organiser du 1er au 5 mai avec l’appui d’un sponsor leader ‘’Sobragui’’ », a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : « Le conseiller technique de l’union cycliste internationale devrait venir en Guinée pour voir la faisabilité. Et ce conseiller est arrivé du 19 au 23 mars 2018, suite à son déplacement sur Kissidougou et Gueckédou. Comme le départ était prévu dans ses deux préfectures, il a été constaté qu’au début du mois de mai, il y a la saison des pluies qui peut gâcher la fête. Donc le sponsor a demandé à l’union cycliste internationale de reporter et a aussi invité la fédération guinéenne du cyclisme pour un report. Et la fédération aussi a informé le ministère des Sports, c’est ainsi que la Guinée a été acceptée à travers le département du report du tour cycliste ».

M. Kabassan

Par ailleurs, il estime que ce report a été apprécié par l’Union cycliste internationale, qui sur le coup a trouvé une nouvelle date dans son calendrier pour la Guinée.
Il a fait savoir que pour la première étape Kissidougou-Faranah il y a un transbordement qui se fait à Marela Et puis Mamou-Kindia et Kindia-Coyah.

« Les gens seront transbordés à Conakry et il y a un circuit fermé qui se fera ici, c’est ce qui est prévu par l’union cycliste internationale. Dans la ville de Conakry, il y aura un parcours qui dépendra, si c’est 10 km en tout cas, on fera 8 fois, c’est-à-dire un tour de 80 Km. Ça part du 28 septembre vers le pont du 8 novembre qui va vers l’ENAM en remontant vers le lycée Matam et Bellevue. Il y a un parcours limité à la ville qui part devant la Banque centrale en passant par Ignace Deen, la corniche pour aller sur le pont du 8 novembre. Prendre d’autres corniches et remonter vers la banque centrale. Donc, c’est des propositions qui vont être étudiées au moment venu », a-t-il conclu.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here