Sidya confiant dans JA : ‘‘Si Condé ne se représente pas, je serai le prochain président’’

0
Sidya Touré, leader de l'UFR

Sidya Touré, le président de l’UFR, a fait une interview dans le Jeune Afrique de la semaine. Nous vous en proposons des extraits ci-dessous.

Alpha Condé n’écoute pas, il dirige tout seul, à l’ancienne. Alpha est un homme du passé

‘‘Je voulais donner des conseils, alors j’ai accepté de devenir haut représentant du chef de l’État – en insistant pour ne pas être rémunéré. J’ai notamment tenté d’améliorer l’électricité, ainsi que le secteur des mines pour que ce dernier participe de manière inclusive au développement. Malheureusement, Alpha Condé n’écoute pas, il dirige tout seul, à l’ancienne. Alpha est un homme du passé’’.

En Guinée, je suis mon propre modèle. Je n’en trouve pas d’autre

‘‘Je suis plus jeune que lui ! [Sidya Touré aura 74 ans en août, Alpha Condé vient d’en avoir 81.] En Guinée, je suis mon propre modèle. Je n’en trouve pas d’autre. Quand je vois ce qu’est devenu le pays, je me dis que Lansana Conté a été l’homme des réformes, le fondateur d’une Guinée en voie de démocratisation. On est passé d’un système socialo-communiste à l’économie de marché. Avec lui, nous avons restructuré le pays, créé les institutions. Le multipartisme, c’est lui, la Cour suprême, c’est lui ! C’était un homme avec qui l’on pouvait discuter. Alpha Condé, lui, n’a jamais rien fait. Son premier job, ça a été président de la République, à 73 ans’’.

en tant que Premier ministre en Guinée, j’ai apporté l’eau et l’électricité, j’ai remis de l’ordre dans l’administration,…

‘‘Moi ? J’ai d’abord participé à la transformation de la Côte d’Ivoire. Cette expérience a changé ma vision du rôle de l’État dans le système économique. Ensuite, en tant que Premier ministre en Guinée, j’ai apporté l’eau et l’électricité, j’ai remis de l’ordre dans l’administration, j’ai renoué les liens avec la communauté internationale. On dit que c’est le meilleur bilan en Guinée des soixante dernières années. Si Condé ne se représente pas, je serai le prochain président. S’il y va, la vie politique en Guinée s’arrête. Il y aura énormément de troubles’’.

Je construirai de vraies écoles, de vrais hôpitaux et, bien sûr, des routes

‘‘Je renouvellerai l’État, je remettrai l’administration en place et je veillerai à la bonne gouvernance. Je ferai en sorte qu’une équipe puisse faire avancer des projets. J’investirai fortement dans l’économie agricole. Dans l’éducation aussi. Je construirai de vraies écoles, de vrais hôpitaux et, bien sûr, des routes. Quant au secteur minier, je le développerai, tout en veillant à préserver l’environnement. La Guinée est un immense chantier, tout est à faire’’.

Focus de guinee7.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here