Le passage du Premier Ministre, Kassory Fofana, devant les élus du peuple, hier mercredi 27 juin, à l’hémicycle, pour décliner la politique générale du nouveau gouvernement, continue à faire du bruit dans le paysage politique guinéen. Chacun y va de son appréciation sur cette sortie de « Don Kass » ; c’est le cas de l’Honorable Saïkou Yaya Barry, membre du groupe parlementaire Alliance républicaine, qui a accordé un entretien téléphonique à Guinée7, ce matin.

Selon ce député de l’Union des Forces Républicaines (UFR), le Premier Ministre, face aux parlementaires, a fait un beau discours, bien élaboration, bien agencé et un argumentaire bien fait, mais c’est la mise en œuvre, selon lui, qui pose problème.

« En Guinée, on a toujours su faire des bons documents, parce que le PNDES (Politique Nationale de Développement Economique et Social) dont il (Kassory, ndlr) a parlé, c’est très bien élaboré. Mais le problème, c’est la mise en application de ce programme, liée à la ressource humaine, qui est un problème fondamental. Et il n’a pas déterminé comment améliorer cela rapidement, parce que c’est un problème pour lequel il a, disons moins de deux ans, pour lancer cet élan dont il fait partie. Bien que ce ne soient pas eux (les membres du gouvernement, ndlr) qui vont le terminer, mais il faut qu’il le lance, quand même. Donc, nous avons le problème de ressources humaines qui est un problème fondamental », a fait savoir l’Honorable Saïkou Yaya Barry.

Et il poursuit plus loin : « Il y a la façon dont on doit éradiquer la corruption dans le pays et les pots-de-vin ; le mécanisme qui doit éradiquer cela, c’est vrai que c’est les grandes lignes qu’il donne, mais ce n’est pas clair. À ce niveau-là, nous sentons que c’est où il aura des problèmes sérieux dans la mise en œuvre de sa politique… Nous estimons que s’il arrive à régler le problème du personnel, c’est-à-dire ces personnes qui doivent gérer sa politique et il arrive à régler le problème de corruption et de la justice équitable, je crois qu’en ce moment, on peut dire qu’il réussira. Mais comme il dit qu’il faut qu’on le juge par les faits, nous attendons. À court terme, nous verrons et au fur et à mesure nous sommes là pour suivre ».

Le président du bureau national des jeunes du parti du Haut-Représentant du chef de l’État a par ailleurs souhaité une bonne chance au PM dans l’accomplissement de cette ambitieuse mission qu’il a déroulée hier.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here