Soninké Diané, activiste, entrepreneur et acteur de la société civile guinéenne a répondu à nos question ce mardi, relatives à une rencontre entre certains membres des Forces sociales et le premier ministre guinéen, Kassory Fofana ; rencontre à laquelle il a pris part. Contrairement à un des acteurs des Forces Sociales, Foniké Mengué, Soninké dément les allégations selon lesquelles le PM aurait proposé de l’argent et menacé certains acteurs.

Guinee7.com : Dans quelles circonstances la rencontre entre le PM, Ahmed de Paris, Foniké Mengué et vous-même a eu lieu ?

Soninké Diané : Bon honnêtement j’y étais. Invité par le PM à travers Ahmed de Paris. Mais nous sommes allés de manière informelle. Nous ne sommes pas allés au nom des Forces sociales. À son domicile, il a voulu savoir notre point de vue par rapport à l’actualité sociale du pays. Donc nous lui avons fait part de ce que nous savons dans la lutte que nous menons. Et le rassurer que les forces sociales ne sont pas politiques et pas contre eux (les gouvernants, ndlr).

Et quelle a été la réaction de Kassory Fofana ?

En retour, il nous a fait savoir qu’il n’y a aucun problème et que lui-même, il est prêt à accompagner la société civile guinéenne… Mais que ceux qui veulent faire de la politique ne sont pas concernés parce que lui son problème, dit-il, c’est de restaurer l’autorité de l’Etat.

Vous a-t-il proposé de l’argent pour étouffer le mouvement ?

Aucunement ! On ne nous a pas proposé de l’argent. On ne nous a pas proposé de l’argent, nous n’avons pas été menacés non plus.

Quid des 40 millions de Fg ?

Honnêtement je ne peux pas témoigner de cela. Parce que le premier ministre et moi nous n’avons pas parlé d’argent. Et c’est vraiment maladroit pour moi de commenter ça… J’ai appris dans les rumeurs mais je n’ai pas vu…

Interview réalisée par Alpha Mady pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire