Après la débâcle du Syli national local au championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018), suivi du limogeage de Kanfory Lappé Bangoura des sélections A et A’, le président de la fédération guinéenne de football, Antonio Souaré a dépeint le profil du futur sélectionneur national. Guinee7.com a décanté et trouvé quelques noms qui pourraient figurer dans la short-list.

« Il faut un homme d’expérience. Un homme qui a du vécu et qui va rester en Afrique à la maison. Il ne va pas rester à l’extérieur pour revenir que pour les matchs. C’est la condition sine qua non. Un entraîneur qui a déjà fait le parcours africain en coupe d’Afrique des Nations et en coupe du monde (…) », voici les critères mis en avant par Antonio Souaré.

Le président de la feguifoot est même « catégorique là-dessus. Quand vous jouez le haut niveau, vous prenez des techniciens de haut niveau. Voilà les conditions pour la première équipe (l’équipe A). »

Les entraîneurs de ce type, il y en a certes, mais pas en nombre important. Parmi eux, un premier se dégage, il est déjà passé par la Guinée, il s’agit de Michel Dussuyer. Dans sa besace, deux quarts de finale avec le syli national (2004 et 2015), il est reconnu pour sa maîtrise du football africain, pour avoir entraîné le Bénin et la Côte d’Ivoire. Pour le critère de résidence, pas besoin de le rappeler, Michel est un entraîneur qui s’accommode vite au climat local.

Sinon il y a Hugo Broos. L’entraîneur franco-belge n’est plus à présenter sur le continent africain. Et pourrait être facilement sur le banc guinéen. En plus d’être champion d’Afrique en titre (avec une équipe ‘’bricolée’’), il est au chômage après avoir été remercié par le Cameroun.

Autre piste à ne pas négliger et qui répond à un des critères du président de la FGF, c’est celle de l’ivoirien François Zahoui. Aujourd’hui avec le Niger, qu’il pourrait lâcher à tout moment, ce technicien africain a été finaliste avec son pays la Côte d’Ivoire, de la CAN 2012. Passé par l’AS Kaloum (reconnu pour être un cimetière d’entraîneurs), il connaît le football guinéen mieux que beaucoup de techniciens.

Hormis ces entraîneurs de notre short list, des noms commencent à circuler dans la presse. C’est le cas de Paul Put, qui a signé il n’y a pas longtemps avec le Kenya, Bobo Baldé ancien international guinéen, ou encore Pablo Thiam, formateur des équipes de jeunes en Allemagne.

Alpha Mady pour Guinee7.com

 

 

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here