Reçu ce mercredi 18 juillet, à la Primature, par l’entremise du Médiateur de la République, Mohamed Saïd Fofana, l’inter-centrale CNTG-USTG, après une réunion à la Bourse du travail avec la base, a fait son compte-rendu.

D’après le secrétaire général adjoint de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), Abdoulaye Camara, les deux conditions qui les feront retourner autour de la table des négociations engagés entre eux, le gouvernement et le patronat sont : « Le seul problème que nous avons aujourd’hui, c’est avec l’arrestation de nos camarades (…) Les camarades nous ont dit qu’on ne peut pas aller autour de la table, tant que nos camarades ne seraient pas libérés. Le préalable du prix à 8.000fg reste inchangé ».

Il poursuit, par ailleurs, que : « Nous avons fait le premier pas, parce que nous avons accepté d’aller autour de la table de négociations ; c’est ce qu’il a demandé (le Médiateur, ndlr), nous avons promis, nous avons respecté. Nous attendons la réaction du gouvernement, parce que si on doit se retrouver autour de la table, il nous faut une invitation officielle. La commission nationale ne peut pas se déplacer, nous sommes des mandatés ».

Le syndicaliste a réitéré que la grève générale et illimitée reste maintenue pour le lundi, ainsi que la marche du mardi.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire