Bien avant le mois de Ramadan, les populations de Labé étaient confrontées à une hausse du prix du kilogramme de viande. Initialement vendu à 30.000FG, le prix du kilogramme se négocie actuellement entre 35.000 Gnf et 40.000 Gnf.

 

Face à cette situation, la délégation spéciale a convoqué la coopérative des bouchers de Labé ce mercredi 23 mai 2018 en vue de trouver une solution.

 

Réunies dans la salle de cérémonie de la commune urbaine de Labé, les deux parties (la délégation spéciale et la coopérative des bouchers) ont abordé la question du prix actuel du kilogramme de viande à la boucherie.

 

Les bouchers ont expliqué cette hausse par les difficultés liées à l’acquisition des animaux avec les éleveurs dans les différentes contrées du Foutah. A les en croire, leurs homologues de Conakry qui s’approvisionnent aux mêmes lieux qu’eux seraient les plus offrants.

 

De son côté, la délégation spéciale a rappelé les engagements pris par ces mêmes bouchers à savoir, vendre le kg de viande à 30.000FG et que pour toute augmentation ces bouchers devaient se référer à la commune. Chose qui n’a pas été respectée.

 

Considérant que les bouchers ont augmenté le prix du kg de viande de façon unilatérale, la délégation spéciale a décidé que le kilogramme de viande soit vendu à 30.000FG dans tous les 28 quartiers de la commune urbaine et que quiconque vendra au delà de ces 30.000FG, s’exposera à des sanctions sévères. 

 

Au sortir de cette rencontre, les bouchers n’étaient apparemment pas contents de la délégation spéciale. Reste à savoir si cette mesure sera appliquée ou si comme, par le passé, les bouchers vont défier la délégation spéciale.

 

Mohamed Samoura Labé pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire